Coronavirus : votre courrier sera dorénavant délivré un jour sur deux

Le logo de La Poste.
Population

Toute L'info sur

Coronavirus : la pandémie qui inquiète la planète

PANDÉMIE - Afin de protéger les postiers face à l'épidémie, le temps de travail de chaque facteur sera réduit à trois jours par semaine à partir de lundi prochain. En conséquence, le courrier ne sera plus déposé quotidiennement dans les boîtes aux lettres comme en temps normal.

Les agents de La Poste vont pouvoir lever le pied. Face à la propagation du coronavirus (Covid-19), le groupe public a indiqué en début de semaine qu'il allait se recentrer ses activités "sur ses missions essentielles au service de la population". Confronté à une grogne des syndicats, La Poste a décidé de réduire la fréquence de ses tournées, de manière à moins exposer ses employés pendant la pandémie.  

Le facteur ne pouvant plus passer tous les jours à chaque boîte aux lettres, souligne-t-elle dans un communiqué, cela aura de facto un impact sur les temps de livraison des lettres et colis. Ces retards dépendront des localités, en fonction des effectifs présents. "La Poste demande [donc] à ses clients de concentrer leurs commandes et leurs envois sur ce qui leur est strictement nécessaire", insiste le groupe public.

Pas d'impact sur les services de proximité

Le passage quotidien pour les services de proximité est quant à lui maintenu avec des agents dédiés, notamment pour le portage de repas aux personnes âgées ainsi que la livraison de médicaments ou de produits sanitaires nécessaires aux personnels soignants. 

Concernant les 1.600 bureaux de poste (sur les 7.700) qui restent ouvert, la priorité sera donnée aux activités bancaires : retrait ou dépôt d'espèces, dépôts de chèque ainsi qu'à la remise de fonds commandés par la Direction générale des Finances publiques, indique le groupe, soulignant le fait que de nombreuses opérations peuvent être faites à distance, depuis son smartphone ou via une connexion Internet.

Lire aussi

En vidéo

Coronavirus : les secteurs indispensables lancent un appel aux bras

"Lorsque cela est possible ", précise toutefois La Poste dans son communiqué, les bureaux pourront également prendre en charge la récupération des lettres recommandées et paquets, l'affranchissement du courrier, le dépôt de colis, et le dépôt d'espèces au guichet. "Les déplacements en bureaux ne doivent être faits que s'ils sont strictement nécessaires", souligne le groupe public, dont la nouvelle organisation sera maintenue jusqu'à la fin de la période de confinement.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent