VIDÉO - Fête de la musique : à Paris, la foule défie le virus, la police intervient

Description du sujet digitial
Population

FESTIVITÉS - La Fête de la musique s'est bien tenue cette année en France malgré la présence du coronavirus. Mais les gestes barrière et la distanciation physique sont loin d'avoir été respectés partout.

Comme si le Covid-19 n'existait plus. La Fête de la musique s'est déroulée partout en France ce dimanche et ce, malgré les avertissements liés à l'épidémie de coronavirus. Force est toutefois de constater que la distanciation physique était loin d'être respectée. 

À Paris, c'est notamment au Canal Saint-Martin que l'ambiance était au rendez-vous, et la foule aussi. Les abords du canal étaient bondés de fêtards tout comme le Jardin Villemin, où plusieurs DJ se sont succédé devant un public compact. Une scène similaire a également été observée rue de Paradis dans le 10e arrondissement ou encore dans Le Marais. 

"Le virus circule toujours et il est de la responsabilité de chacun de continuer à respecter en toute circonstance les gestes barrières, pour vous protéger et protéger ceux que vous aimez !", avait pourtant prévenu dimanche après-midi le ministre de la Santé, Olivier Véran. Des recommandations qui sont restées lettre morte dans plusieurs lieux de la capitale et qui ont obligé les forces de l'ordre à intervenir pour éviter les rassemblements.

Lire aussi

Des précautions sanitaires à certains endroits

Reste que certains événements se sont déroulés dans le respect des règles sanitaires, à l'instar de bateaux et de péniches transformés en sound-system à Paris ou à Strabourg. 

Plusieurs sessions de karaoké se sont tenues à l'Institut du monde arabe. 400 personnes assises par séance et tables de 10 personnes maximum espacées de trois mètres pour éviter tout risque de contamination. Franck Riester s'est notamment rendu au cours de la soirée devant le centre culturel. Si le ministre de la Culture avait annoncé dès mai le maintien de la Fête de la musique, il avait averti qu'il ne fallait "pas prendre de risques avec des regroupements, un brassage de population trop important"

Tensions à Paris et à Nantes

Des tensions ont éclaté plus tard dans la nuit au niveau du quartier des Invalides où se trouvaient des milliers de personnes. Un fourgon de police a notamment du quitter les lieux après avoir été la cible de bouteilles et de projectiles. Les policiers sont par la suite intervenus pour dégager l'esplanade des Invalides en faisant usage de gaz lacrymogènes et de tirs de LBD à l'encontre des personnes sur place.

À Nantes la journée a été marqué par une marche blanche dimanche en début d'après-midi pour rendre hommage à Steve Maia Caniço. L'animateur périscolaire avait été porté disparu après une intervention policière très controversée il y a un an, jour pour jour. Le corps du jeune homme, qui s'était rendu quai Wilson où se déroulait une soirée techno, n'avait été retrouvé qu'un mois après. L'ancien ministre de la Culture Jack Lang, créateur de la Fête de la musique, lui a dédié cette édition 2020.

Plus tard dans la soirée, ce sont plusieurs centaines de personnes qui se sont rassemblées derrière un camion sound system qui diffusait de la musique techno. Des tensions sont alors survenues entre manifestants et forces de l'ordre qui ont jeté des gaz lacrymogènes pour tenter de disperser la foule. Le cortège sauvage s'est alors rendu au cours de la nuit au niveau du pont Anne de Bretagne et des affrontements ont eu lieu lorsque certaines personnes ont tenté d'installer des barricades avec des barrières de chantier. Le calme est revenu un peu plus tard après que les forces de l'ordre ont fait reculer les manifestants avec des fusées de sommation vers l'île de Nantes. 

Un rendez-vous musical 2.0

Tous les musiciens, "amateurs ou professionnels", avaient été invités par le ministère "à interpréter ou réinterpréter +Chanson sur ma drôle de vie+ de Véronique Sanson, dimanche au même moment, juste après 20h", chacun chez soi, "sur son balcon ou à sa fenêtre, dans son jardin ou dans sa cour, sur les réseaux sociaux". Un tutoriel (www.fetedelamusique.fr et réseaux sociaux) doit aider à s'"approprier la chanson".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Parmi toutes les initiatives essayant, malgré les tentations, de respecter les gestes barrières, le concert le plus insolite de la soirée reste sans doute celui de Jean-Michel Jarre. Le pionnier de l'électro a joué "en avatar, comme dans Matrix", dans un univers virtuel où il pourra être rejoint "par les avatars des spectateurs" détenteurs de casques de réalité virtuelle. Un spectacle en direct qu'il est possible de revisionner sur la chaîne YouTube de l'artiste. Voyage musical et visuel garanti. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent