La chaleur va-t-elle faire tomber les masques ?

REPORTAGE - Ce n'est pas toujours facile de supporter un masque sur le visage avec des températures élevées. Comment les habitants de Bordeaux vivent-ils cette situation ?
Population

CANICULE - Alors qu’une vague de chaleur déferle sur l’Hexagone, le port du masque devient plus contraignant et son usage de moins en moins fréquent.

Le mercure n’en finit pas de grimper en France. Face à des températures dépassant les 30 degrés Celsius par endroit, le port du masque, recommandé pour limiter la propagation de l’épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19), se fait de plus en plus rare. A Paris, rares sont les riverains qui l'utilisent sur les bords de Seine. "Personnellement, je n’en porte plus tellement à Paris", témoigne une jeune femme, venue prendre un bain de soleil. 

Avec la hausse des températures, le masque rend la respiration plus difficile. Dans le métro, où son utilisation reste obligatoire, les jours à venir risquent d’être un peu compliqués. D'autant que si certaines lignes du réseau sont équipées de système de climatisation, c’est loin d’être le cas de la majorité. Par conséquent, le thermostat peut rapidement grimper. "J’appréhende un peu la semaine qui va arriver, parce si on doit mettre le masque même dans le métro, alors qu’il fait déjà chaud en temps, on risque d’avoir tendance à l’enlever", souligne une autre riveraine.

Lire aussi

Le port du masque par fortes chaleurs, en plus d’entraîner une gêne, peut également entraîner l’apparition de petits boutons sur le visage. Mais les professionnels de santé insistent : il est encore trop tôt pour s’en affranchir. "Une personne qui fait une petite réaction allergique, si on met ça en balance avec une hospitalisation pour une infection au Covid-19, chacun doit peser le pour et le contre", souligne Benoît Briot, pharmacien à Paris. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Pour limiter ce désagrément, les dermatologues recommandent de bien hydrater la peau et si besoin de glisser un mouchoir sous son masque grand public.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent