Extension du port du masque, rassemblements limités, tests élargis... Ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

Extension du port du masque, rassemblements limités, tests élargis... Ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

GOUVERNEMENT- Jean Castex a annoncé mardi un durcissement des mesures face à "une situation épidémiologique qui évolue dans le mauvais sens". Le port obligatoire du masque sera étendu et l'interdiction de rassemblement de plus de 5000 personnes prolongée au 30 octobre.

"Je le dis avec une forme de gravité: si nous ne réagissons pas collectivement, nous nous exposons à un risque élevé de reprise épidémique qui sera difficile à contrôler". Jean Castex a tiré la sonnette d'alarme mardi 11 août, le chef du gouvernement profitant d'un déplacement au CHU de Montpellier pour annoncer un durcissement des mesures destinées à limiter la propagation du Covid-19.

"En France, la situation liée à l’épidémie s’est dégradée au cours des derniers jours", a mis en garde le chef du gouvernement. "Depuis deux semaines environ, la situation épidémiologique évolue en effet dans le mauvais sens", a-t-il poursuivi.

Toute l'info sur

Vacances d'été : l'ombre du coronavirus

Lire aussi

Le port du masque étendu

Jean Castex souhaite "étendre le plus possible l'obligation du port du masque dans les espaces publics" au delà des mesures déjà prises dans certaines communes, en faisant valoir que "si nous ne réagissons pas collectivement, nous nous exposons à un risque élevé de reprise épidémique". 

"Nous devons donc réagir individuellement et collectivement et nous devons réagir vigoureusement, c'est la raison pour laquelle, sous l'autorité du chef de l'État, je vais demander aux préfets de se rapprocher des élus locaux pour étendre le plus possible l'obligation du port du masque dans les espaces publics", a expliqué le chef du gouvernement.

Les rassemblements restent limités à 5000 personnes

Mauvaise nouvelle pour le monde du spectacle et les événements sportifs : le Premier ministre Jean Castex a annoncé mardi la prolongation jusqu'au 30 octobre de l'interdiction des événements de plus de 5.000 personnes, soulignant que la situation épidémique en France s'est dégradée. Les préfets auront cependant "la possibilité d'y déroger avec la vérification du strict respect des consignes sanitaires", a-t-il ajouté en rappelant qu'"on ne peut pas tout attendre des collectivités publiques, chacun exerce une part de responsabilité".

Durcissement des contrôles

"Rien ne sert de prendre des mesures si celles-ci ne sont pas respectés de manière satisfaisante", a toutefois ajouté Jean Castex, promettant "d'intensifier les actions de contrôle" du respect des mesures sanitaires. 

"Chaque préfet devra élaborer un plan de contrôle ciblé dans son département", a indiqué le chef du gouvernement. "Ce renforcement de nos contrôles mobilisera nos forces de police et de gendarmerie et conduira à verbaliser les manquements quand ils seront constatés."

Élargissement des tests

Tout en se félicitant de "600.000 tests réalisés par semaine" pour dépister d'éventuels nouveaux cas, le Premier ministre a indiqué que les autorités allaient "améliorer l'accès" à ces tests, notamment pour "les populations à risques spécifiques", y compris hors des clusters identifiés. 

Les autorités mèneront également "des actions de communication et de pédagogie", notamment auprès des plus jeunes, particulièrement représentés parmi les nouveaux cas de contamination. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - La Chine reconnaît que le variant Omicron va compliquer l'organisation des JO d'hiver à Pékin

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Covid-19 : "Il est légitime de prendre des précautions" face au variant Omicron, explique le Pr Alain Fischer sur LCI

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.