"Il faut se plier au jeu" : les amateurs de course à pied réagissent à la limitation du jogging à Paris

"Il faut se plier au jeu" : les amateurs de course à pied réagissent à la limitation du jogging à Paris
Population

RÉACTIONS - A compter de mercredi, le jogging sera interdit à Paris entre 10h et 19h, afin de limiter le regroupement d'un trop grand nombre de personnes. Une décision que comprennent les amateurs de course à pied, conscients de sa nécessité pour endiguer l'épidémie de Covid-19.

Ce mardi, la mairie de Paris et le préfet de police ont annoncé l'interdiction de toute activité sportive individuelle à Paris entre 10h et 19h à partir de mercredi. La capitale devient ainsi l'une des premières villes de France à durcir les mesures du confinement après l'appel du gouvernement lundi soir à ne pas relâcher les efforts pour lutter contre la propagation du coronavirus qui a déjà fait près de 9000 morts dans le pays. 

"La maire de Paris et le préfet de Police saluent le civisme et la responsabilité des Parisiens et souhaitent éviter tout risque de relâchement des mesures de confinement par un regain d’affluence dans l’espace public, à la faveur d’une météo clémente" indique le communiqué de presse commun de la mairie et de la préfecture. 

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Après cette annonce, LCI s'est rendue au bois de Vincennes à la rencontre des joggeurs et joggeuses, qui comprennent dans l'ensemble la nécessité de la mesure. "C’est compréhensible. C'est maintenant fermé mais jusqu'ici au bois, il y avait beaucoup de monde, même avec les contrôles", indique l'une d'entre elles. "Je me sentirai privé d’une de mes soupapes de liberté mais je crois vraiment que c’est hyper important. La priorité c’est la santé", ajoute une autre.

Et un jeune coureur de conclure : "Si les autorités disent d’arrêter de sortir et de ne plus faire de jogging, à ce moment-là, il faut se plier au jeu, c’est les règles. J’en profite tant que je peux courir, mais si on me dit d’arrêter, j’arrêterai." 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent