Ile-de-France : l'attestation employeur pour les transports supprimée à compter de mardi

Ile-de-France : l'attestation employeur pour les transports supprimée à compter de mardi

DÉCONFINEMENT - L'attestation employeur nécessaire pour circuler dans les transports en commun aux heures de pointe sera supprimée à partir de ce mardi 16 juin, la région parisienne étant passée en "vert". Le port du masque reste en revanche obligatoire.

Vers un allègement des mesures de restriction dans les transports franciliens. L'attestation employeur, nécessaire depuis le 11 mai pour pouvoir circuler aux heures de pointe dans les transports en commun, sera supprimée à partir mardi, a annoncé lundi la préfecture de région d'Ile-de-France. 

Dans un premier temps, une source au ministère des Transports avait indiqué lundi à LCI que l'attestation serait supprimée à compter du 22 juin, confirmant une information de RTL.

A partir mardi, il sera donc possible de circuler à tout moment en région parisienne sans avoir à justifier des motifs de ce déplacement. L'attestation portait sur les créneaux horaires assimilés aux heures de pointe, à savoir entre 6h30 et 9h30, et entre 16 heures et 19 heures.

Toute l'info sur

Les défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

Lire aussi

Le masque reste obligatoire

La présidente LR du conseil régional d'Ile-de-France, Valérie Pécresse, a plaidé lundi matin pour la levée de cette obligation. "Je souhaite qu'on redonne la liberté de circuler en Ile-de-France", a-t-elle déclaré un peu plus tôt sur France 2. "La liberté de circuler, c'est la suppression de l'attestation qu'on demandait aux Franciliens pour se déplacer en heure de pointe parce qu'il y avait la distanciation physique et donc on ne pouvait pas accueillir plus de 30% des voyageurs habituels", a-t-elle estimé.

Valérie Pécresse s'est dite toutefois favorable au maintien du port du masque obligatoire dans les transports en commun. Une préconisation retenue par les autorités. La préfecture de région a confirmé que le masque resterait obligatoire, sous peine d'une amende de 135 euros. Selon nos informations, un nouveau décret sera rédiger afin d'organiser les nouvelles règles de déplacement. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : l'explosion des variants est-elle provoquée par le vaccin Pfizer ?

EN DIRECT - Covid-19 : 346 morts et près de 23.000 nouveaux cas enregistrés en 24 heures en France

"Langue Covid" : un nouveau symptôme du virus ?

EN DIRECT - Joe Biden veut que 100 millions de vaccins soient administrés dans les 100 premiers jours de son mandat

EN IMAGES - Investiture de Joe Biden : 13 photos pour l'Histoire

Lire et commenter