Coronavirus : le télétravail en hausse, annonce le ministère du Travail

Coronavirus : le télétravail en hausse, annonce le ministère du Travail

SITUATION SANITAIRE - La ministre du Travail a affirmé auprès du "Parisien" que les salariés ont, "en moyenne", télétravaillé un jour de plus lors de la semaine écoulée par rapport à la précédente.

"En moyenne, ceux qui ont télétravaillé la semaine dernière l'ont fait à raison de 3,7 jours contre 2,7 jours la semaine d'avant". Interrogée par Le Parisien, Elisabeth Borne a affirmé dans une interview parue mardi 10 novembre que les salariés respectaient les consignes gouvernementales de favoriser le télétravail lorsqu'ils le pouvaient. Pour noter ces progrès, observés lors de la semaine consécutive à l'annonce du reconfinement, la ministre du Travail s'appuie sur une vaste enquête* menée sur le sujet avec Harris Interactive du 4 au 8 novembre. Plus de 2000 personnes, parmi lesquelles sont représentées 1100 actifs en emploi, ont été interrogées en ligne.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

45% des salariés en télétravail à temps complet

Parmi les actifs interrogés, 36% ont déclaré pouvoir faire du télétravail facilement. Ceux-ci ont donc été 70% à le faire au moins partiellement la semaine passée et 45% l'ont fait à temps complet. Ainsi, tandis qu'ils étaient 23% à avoir télétravaillé 5 jours du 26 octobre au 1er novembre, ils étaient 40% à l'avoir fait du 2 au 8 novembre. 

Analysant cette progression du télétravail, Elisabeth Borne a estimé dans Le Parisien qu'il a fallu une "semaine test" pour permettre aux entreprises de s'organiser et déterminer les "activités télétravaillables". Elle rappelle néanmoins que les sociétés doivent tendre vers "la règle" posée par le gouvernement, à savoir que "toutes les activités qui sont télétravaillables doivent être télétravaillées à 100%"

15% des travailleurs contraints au présentiel par leur employeur

Lors de l'enquête, 39% ont dit ne pas pouvoir travailler à domicile du tout. Parmi elles, 15% indiquent que leur employeur ne les a pas autorisés à télétravailler, même partiellement. Plus d'un tiers estiment cependant que les tâches qui leur sont attribuées pourraient être faites de la même manière en télétravail.

Pour un quart des personnes interrogées, l'exercice du télétravail pose des difficultés, notamment en raison de leur situation familiale ou de leur équipement.

Une cellule d'écoute pour les salariés

Si le recours grandissant au télétravail constitue une bonne nouvelle dans le combat contre le Covid-19, certains salariés vivent néanmoins mal ces conditions de travail. D'après le sondage Harris Interactive, 41% disent se sentir isolé, et 32% mal vivre la situation au quotidien. Dans 29% des cas, le télétravail augmente même le stress ressenti habituellement au travail. Deux tiers des participants se considèrent en revanche aussi performants, voire plus, en télétravail qu'au bureau.

En cas de "difficultés" psychologiques, les salariés peuvent contacter un numéro "d'écoute" (0 800 13 00 00) mobilisant "plus de 70 psychologues" 24 heures sur 24, rappelle Elisabeth Borne. Du côté de l'inspection du travail, les maîtres-mots demeurent pour l'instant "pédagogie", "conseil" et "dialogue social"

*Le sondage a été réalisé en ligne du 4 au 8 novembre auprès d'un échantillon de 2.049 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus (parmi lesquels étaient représentés 1.100 actifs en emploi), selon la méthode des quotas.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la Haute autorité de santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre les 2 doses de vaccin à ARNm

EN DIRECT - Impeachment : le procès en destitution de Donald Trump commencera la 2e semaine de février

Biden à la Maison Blanche : comment il a redécoré le Bureau ovale

Comment la Chine se trouve de nouveau confrontée à l’épidémie, un an après son apparition

Paris : un adolescent lynché sur la dalle Beaugrenelle, ses agresseurs recherchés

Lire et commenter