Non, une enseignante n'est pas décédée en Alsace après avoir gardé des enfants de soignants

Le décès de cette enseignante en Alsace s'est révélée après vérifications avoir été inventé de toutes pièces.
Population

À LA LOUPE – La rumeur de ce décès, reprise par des parents opposés à une reprise des cours, a largement circulé avant d'être démentie. Il s'agit d'une "histoire montée de toutes pièces", a reconnu une personne à l'origine de cette annonce.

Depuis l'annonce d'une reprise progressive des cours dans les établissements scolaires, la crispation est palpable tant chez les parents que dans le monde enseignant. Certains font ainsi part de leurs craintes quant à des potentielles contaminations, des inquiétudes qui ont notamment été alimentées par l'annonce (démentie depuis) de la mort d'une institutrice en Alsace, qui avait gardé des enfants de soignants. 

Ce décès a d'abord été annoncé sur Facebook, vraisemblablement dans un groupe privé, avant d'être repartagé à plus grande échelle. Il indique ainsi que cette femme "avait 42 ans un mari 3 enfants". En réalisant "son travail d'enseignante consciencieuse et motivée durant ce confinement", aurait été amenée à garder "les enfants de soignants", dont l'un "semblait n'avoir qu'un rhume". Le message indique qu'elle est décédée du Covid-19, et que "son mari porte plainte contre l'Education Nationale".

Aucune trace d'un tel décès

Que sait-on des conditions dans lesquelles cette femme serait décédée ? Plusieurs médias ont tenté d'obtenir des détails sur les faits, sans parvenir à obtenir d'éléments concrets. Le rectorat, contacté par France Inter, a émis des doutes : "Nous n’avons eu aucune remontée d‘une institutrice décédée à l’Académie et nous n’avons pas non plus trace de plainte déposée. Nous avons pourtant fait des recherches approfondies", a-t-il indiqué. 

En parallèle, le passage en revue des avis de décès parus dans la presse régionale et divers coups de fil passés aux syndicats locaux n'avaient pas non plus permis de remonter la trace d'un tel décès. La piste d'une fake news est ainsi clairement évoquée par le rectorat, mais la confirmation va venir d'une personne à l'origine de la propagation de ce message. 

Lire aussi

Interrogée par Libération, une enseignante qui affirmait "connaître la collègue de la professeure décédée" maintenait cette version, et évoquait un communiqué imminent de la famille, qui se serait rapprochée d'un avocat. Quelques jours plus tard, changement de discours : cette femme a en effet indiqué qu'il s'agissait d'une "histoire montée de toutes pièces".

"Désolée de vous avoir fait perdre votre temps"

Sur les réseaux sociaux, elle est revenue sur cette fausse information, qu'elle a contribué à propager : "Nous nous sommes rendus compte mon amie et moi que la collègue décédée n'était pas morte. Son mari a monté cette histoire de toutes pièces. Elle a demandé le divorce et il s'est vengé", a-t-elle rapporté. "Je suis atterrée de voir la folie de certaines personnes. Je suis désolée de vous avoir fait perdre votre temps. Franchement j'y ai cru. Nous sommes entourés de malades." L'enseignante bernée par ces messages se satisfait toutefois d'une chose : que la quadragénaire annoncée morte soit en réalité toujours en vie. 

En résumé, l'absence de signalement relevés par les syndicats ou le rectorat s'expliquent par le fait que ce décès n'est tout simplement jamais survenu. Diffusée sur Facebook puis largement relayée, l'annonce de la mort de l'enseignante alsacienne s'est en effet révélée fausse, ce qu'a confirmé l'une des internautes à l'origine de la propagation de ces publications.  

En vidéo

Réouverture des écoles : le casse-tête de l'adaptation aux nouvelles règles sanitaires

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur le Covid-19

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent