Coronavirus : pas de pénurie de médicaments pour l'instant, mais les autorités restent prudentes

Une ligne de production de médicaments (illustration)
Population

Toute L'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

CORONAVIRUS - L'extension de l'épidémie et son impact sur la production font craindre des difficultés d'approvisionnement en médicaments, 80% des substances actives étant fabriquées en dehors du territoire européen. Les laboratoires pharmaceutiques ont été invités à anticiper des mesures pour prévenir toute pénurie.

Si pour l'heure, les autorités françaises n'ont relevé aucun cas de pénurie de médicaments ou de masques, elles restent très prudentes sur l'évolution de la situation. Alors que les de coronavirus se multiplient dans les pays voisins et qu'un premier patient français est décédé, des inquiétudes pointent sur l'approvisionnement en médicaments et produits de santé nécessaires à la lutte contre l'épidémie. En effet, 80% des substances actives sont actuellement fabriquées en dehors de l'UE.  

Voir aussi

Si auprès de LCI, l'Agence européenne du médicament (AEM) admet que "l'épidémie affecte la capacité de fabrication et la stabilité de l'approvisionnement" des principes actifs des médicaments "en raison de fermetures d'usines et de réseaux de transport qui pourraient entraîner une pénurie de médicaments dans le monde", l'AEM précise dans le même temps qu'elle "n'a reçu aucun rapport de rupture d'approvisionnement en raison du coronavirus." 

L'ANSM "suit étroitement la situation"

Aucune pénurie n'a également été enregistrée du côté des autorités françaises. Contactée par LCI, la Direction générale de la santé (DGS) affirme que l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) "n'a pas été destinataire de déclarations de tension". Mais "l'ANSM, en lien avec le ministère de la Santé, suit étroitement la situation." 

L'ANSM a demandé aux organisations représentatives des industries de santé d'identifier, pour les produits commercialisés en France, ceux dont la fabrication est réalisée en Chine. "Les fabricants sont invités à anticiper les mesures ad hoc pour garantir la continuité de la couverture des besoins sanitaires pour les patients français", nous précise la DGS. 

Lire aussi

L'Union européenne également mobilisée

Afin d'anticiper tout risque de pénurie en raison du coronavirus, l'Agence européenne du médicament est également mobilisée. "L'Agence surveille la situation sur l'impact potentiel de l'épidémie du coronavirus sur les chaînes d'approvisionnement pharmaceutique dans l'Union européenne." 

Dans l'UE, les fabricants et les distributeurs de médicaments ont l'obligation de tenir informer l'AEM de toutes tensions dans la chaîne d'approvisionnement. Ils sont également tenus de mettre en place, sans délais, toutes mesures utiles pour atténuer les effets d'un ralentissement de la distribution, comme "la constitution d'un stock supplémentaire ou la recherche de nouvelles sources d'approvisionnement", nous explique l'AEM.  

Lire aussi

80% des substances actives fabriquées hors de l'Union européenne

Si les suspensions d'activité en Chine ravivent les préoccupations dans l'industrie pharmaceutique et le secteur de la santé, le problème n'est pas nouveau. L'AEM s'inquiète de cette situation depuis plusieurs années : "environ 40% des médicaments-finis commercialisés dans l'Union européenne proviennent d'hors-UE et 80% des substances actives pour les médicaments disponibles dans l'UE sont situés en dehors de l'Union", indiquait l'agence dans un communiqué en mars 2017.

La substance active est le composé chimique à l'origine des effets thérapeutiques du médicament prescrit au patient. Le médicament-fini est le produit terminé à destination du malade, c'est-à-dire prêt à être commercialisé et contenant la ou les substances actives. La dépendance à la production pharmaceutique étrangère n'a fait qu'augmenter ces dernières années. Les importations de substances actives ne représentaient que 20% du marché européen il y a trente ans

Voir aussi

Retrouvez tous les détails de ce phénomène de dépendance aux médicaments et substances actives étrangères dans une enquête précédemment publiée par LCI

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent