Coronavirus : plus de 1000 cas en Guadeloupe, les mesures barrières renforcées

Coronavirus : plus de 1000 cas en Guadeloupe, les mesures barrières renforcées

ZOOM – La Guadeloupe a franchi ces dernières heures la barre symbolique des 1.000 cas, comptabilisant près de 400 nouvelles contaminations en une semaine. Face à cette résurgence de l’épidémie, les mesures barrières ont été renforcées, et le port du masque rendu obligatoire.

L’épidémie de coronavirus rebondit en France métropolitaine. Mais pas seulement. Les territoires d’Outre-mer ne sont pas non plus épargnés. Au cours de la semaine du 22 au 28 août, le département a enregistré 374 nouvelles contaminations, portant le nombre total de cas confirmés par test PCR en Guadeloupe à 1.145.

Et ce n’est pas le seul signe d’une dégradation de la situation sanitaire. Selon Santé publique France, la Guadeloupe possède un taux de reproduction du virus à 1,47, supérieur à la moyenne nationale (1,38 en France métropolitaine). Le taux d’incidence (nombre de cas positifs rapportés à la population) y a d’ailleurs presque doublé, dépassant le seuil d'alerte (50 cas pour 100.000 habitants) : il était de 82,8 pour 100.000 habitants lors de la semaine du 22 au 28 août, contre 47,5 la semaine précédente.

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

Le masque désormais obligatoire à l’extérieur

Ces chiffres inquiètent les autorités locales, qui ont décidé de renforcer les mesures. Dès ce samedi 29 août, "la pratique de toute activité dansante dans les établissements recevant du public et sur les lieux publics est interdite sur l'ensemble du territoire de la Guadeloupe", de même que "la vente d'alcool à emporter et la consommation d'alcool sur la voie publique, de 20 heures à 6 heures", a annoncé le préfet Alexandre Rochatte.

De plus, à l’instar de très nombreuses communes en métropole, le port du masque va devenir obligatoire dans l’espace public. "À compter du lundi 31 août 2020 à 6 heures et jusqu'au 21 septembre 2020, le port du masque de protection devient obligatoire à l'extérieur pour toute personne âgée de onze ans et plus", a indiqué le préfet, dans des propos rapportés par l’AFP. Si cette obligation "ne s'applique pas" sur toutes les plages, sont en revanche concernés "les bassins, les plans d'eau, les chemins et sentiers de randonnées" et "la pratique des activités sportives excepté lorsque les protocoles sanitaires fixées par les fédérations sportives délégataires le prévoient."

Lire aussi

"Nous souhaitons par ces mesures agir sur le facteur de reproduction du virus", a indiqué Alexandre Rochatte sur l'antenne de Radio Caraïbes International, face à la "multiplication"  du "nombre de cas." Ces mesures, a-t-il encore dit, sont prises pour réduire les situations de rencontres sans application des gestes barrières.

Neuf personnes en réanimation

Face à cette reprise de l’épidémie, les services hospitaliers de Guadeloupe se préparent : le CHU a activé son plan blanc depuis une semaine. Le territoire déplore d’ailleurs un décès supplémentaire, celui d'une personne de plus de 80 ans. Cela porte à 16 le nombre total de décès sur l'île depuis le début de la crise sanitaire.

De plus, neuf personnes sont actuellement hospitalisées en réanimation. Dans son bulletin hebdomadaire daté du 27 août, Santé publique France note d’ailleurs que "le plus fort taux hebdomadaire d’admissions en réanimation" du pays "a été observé en Guadeloupe, avec 2,4 pour 100.000 habitants".

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.