Pourquoi recommander un lavage à 60 degrés pour les masques alors que le savon est suffisant pour les mains ?

Les recommandations varient en fonction des surfaces, que ce soit la peau ou un tissu.

À LA LOUPE - Si les consignes peuvent varier pour se protéger du virus, cela s'explique en grande partie par la nature différents des matières et surfaces concernées. Notre peau n'a en effet rien à voir avec du tissu.

Vous êtes nombreux à avoir utilisé l'adresse alaloupe@tf1.fr pour contacter notre rédaction au sujet du lavage des masques. Un internautes, circonspect, s'interroge notamment sur les différences de préconisations de la part des autorités. "Pourquoi le simple lavage à l'eau et au savon, et éventuellement un trempage de plusieurs minutes, n'est pas suffisant ? C'est ainsi que l'on nous conseille de se désinfecter les mains, cette méthode n'est elle pas valable pour les tissus et si oui pourquoi ?" s'interroge ainsi un lecteur.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Une adaptation à la matière

Afin de répondre à cette question, il faut s'intéresser non pas au virus lui-même, mais plutôt à la matière sur laquelle il pourrait s'être fixé. De la même manière qu'une tâche de vin ne partira pas de la même façon sur une table en bois que sur un pull en cachemire, la façon de se prémunir du Covid-19 varie entre un tissu et notre peau. C'est ce qu'a expliqué le Pr Didier Le Pelletier, médecin hygiéniste, chef du service de bactériologie-hygiène du CHU de Nantes auprès de Ouest France.

Cet expert auprès du Haut conseil de la santé publique conseille le gouvernement, mais il préside également le conseil scientifique de la Société française d’hygiène hospitalière. Si "pour le lavage des mains, l’action combinée de l’eau et du savon élimine le virus de la peau en s’attaquant à la membrane lipidique de celui-ci", la méthode diffère avec un masque. "C’est un assemblage de tissus complexe et le lavage manuel avec de l’eau et du savon serait trop dépendant du facteur humain". En clair, il serait très probable qu'un lavage à la main soit imparfait, avec le risque de négliger une partie ou de ne pas faire suffisamment pénétrer le savon au sein des fibres.

En vidéo

Se laver les mains : le geste prioritaire avant tous les autres

L'expert recommande donc un passage en machine, avec une température de 60 degrés apportant des gages d'efficacité pour détruire le virus. Ne serait-il pas plus logique alors de nous laver les mains à une telle température. Sans doute si, mais "on se brûlerait", rétorque pragmatique Didier Le Pelletier. Sollicitée par Libération, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) ajoute que "l’effet du détergent est réel, même à 30 degrés", mais que "l’efficacité virucide sera vraisemblablement moindre".  Quoi qu'il en soit, "le lavage des mains à l’eau chaude comme à l’eau froide est efficace car c’est l’action détergente du savon qui prévaut", ajoute l'agence.

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

EN DIRECT - Proche-Orient : une frappe israélienne touche le domicile du chef du Hamas à Gaza

Covid-19 : ces pays européens qui ont déjà assoupli les règles aux frontières pour les touristes

Bigard, Lalanne et Chalençon, têtes de file d'une manifestation anti-masques à Lyon

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.