Coronavirus : 23 étudiants contaminés, Sciences Po Reims ferme ses portes

L'IEP de Reims a fermé ses portes après la détection de 23 cas de Covid.
Population

CORONAVIRUS - Sciences Po Reims est la première grande école française à avoir fermé ses portes, quelques jours après la pré-rentrée. 23 étudiants y sont contaminés. Conséquence : 1300 élèves feront leur rentrée à distance, lundi 14 septembre. Un retour potentiel sur le campus n'est prévu que 7 jours plus tard.

"C'est avec regret que nous assisterons à une rentrée intégralement à distance, confie Tilman Turpin, directeur de Sciences Po Reims, à LCI. Mais, nous étions prêts et ouvrons probablement le bal d'une longue série de fermetures."

Le campus de Sciences Po Reims a fermé ses portes jeudi 11 septembre. Les élèves de première et deuxième année ont à peine eu le temps d'assister à leur pré-rentrée, mardi 1er et lundi 7 septembre. "Nous voulions encadrer l'accueil des étudiants, explique le directeur de l'école. Sans cela, leurs rencontres auraient basculé dans le cadre privé où nous n'avons aucun contrôle. Nous ne voulions pas qu'ils échappent à notre vigilance et qu'ils prennent des risques supplémentaires." 

Peu de temps après cette pré-rentrée, plus d'une vingtaine d'étudiants se sont manifestés "d'eux-mêmes" pour informer la direction qu'ils avaient été testés positifs au Covid-19. L'école en a informé le sous-préfet de Reims qui a immédiatement réagi en fermant l'école. Conséquence : 1.300 étudiants bénéficieront de cours à distance en guise de rentrée, lundi 14 septembre. "Nos étudiants prennent conscience qu'ils doivent être vigilants si ils ne veulent pas voir l'école fermer à nouveau", souligne-t-il. 

"Notre réussite n'en sera que plus valorisante"

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

"L'école a pris la bonne décision", pense Arletty, 18 ans, étudiante en première année à Sciences Po Reims, auprès de LCI. "Je suis contente que l'intégration ait été maintenue, car cela a permis de nouvelles rencontres, même si cela augmente les risques de contaminations", reconnait-elle.

Le directeur assure que la qualité des enseignements à distance sera maintenue. Les contenus pédagogiques ont été adaptés ces derniers mois pour faire face à cette situation "que tout le monde redoutait", dit-il. De deux heures, les cours passent à quatre-vingt-dix minutes dont trente minutes réservées aux échanges entre professeurs et élèves afin de garantir l'interaction. "J'espère que nous allons retourner rapidement sur le campus qui est magnifique afin de goûter à une scolarité quasi normale", s'inquiète tout de même Arletty. 

"Nous sommes les premiers à vivre cela mais d'autres étudiants vont bientôt être confrontés à la même situation, complète Emma, 18 ans, étudiante en première année à Science Po Reims. Nous devons être extrêmement flexibles. Notre réussite n'en sera que plus valorisante." En attendant le potentiel retour des étudiants de Sciences Po Reims sur le campus lundi 21 septembre prochain, les deux jeunes filles sont retournées chez leurs parents. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent