Covid-19 : 8 enseignants sur 10 s'estiment mal protégés par l'Éducation nationale

Covid-19 : 8 enseignants sur 10 s'estiment mal protégés par l'Éducation nationale
Population

RESSENTI - De façon quasi unanime, 81% des enseignantes et des enseignants français s'estiment "plutôt mal" ou "très mal protégés" dans l'exercice de leur fonction par leur employeur, selon une enquête réalisée début octobre.

Alors que le ministre Blanquer affiche une assurance sans faille en affirmant que "l'école n'est pas le nid du virus", (contrairement à ce qu'affirment les statistiques de Santé publique France), sur le terrain, le ressenti est autre. C'est ce qu'indique une enquête organisée début octobre par le Snuipp-FSU (Syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC, affilié à la FSU) auprès de la profession sur la situation de l'école sous crise sanitaire et qui paraît mardi 13 octobre la veille de l'interview d'Emmanuel Macron ce mercredi soir sur la "deuxième vague forte" de Covid-19.  

Sur les 10 419 réponses enregistrées au 7 octobre, les chiffres de cette enquête sont édifiants : de façon écrasante, 81% des répondants se sentent mal protégés dans l'exercice de leur fonction par l'Éducation nationale. 

Précisément, 33% s'estiment "plutôt mal protégés" et 48% "très mal protégés". Seuls 3% d'entre eux se sentent "très protégés" et 13% "un peu protégés". 

Lire aussi

Les directives sanitaires et les masques parmi les griefs

Parmi les griefs énumérés dans l'enquête, l'assouplissement de la stratégie sanitaire en cas de covid chez les élèves massivement rejeté par les enseignantes et enseignants. 75% des répondants considèrent que le passage de un à trois cas avérés avant une fermeture de classe n'est pas une mesure adaptée et ajoutent que l'adaptation aux changements de directives sanitaires est jugée, pour 76% d'entre eux, comme "plutôt difficile" ou "très difficile". 

Les masques sont l'autre point noir de l'enquête. Après l'absence de masques chirurgicaux pour l'accueil des enfants de soignants aux mois de mars et avril, 83% des personnels considèrent que le masque grand public de type 1 fourni par l'administration ne les protège tout simplement pas.  

Une distanciation physique "impossible" pour 91% des répondants

Les enseignants écartent très massivement le port du masque par les élèves de maternelle. 78% des répondants ne le souhaitent pas, seuls 9% y sont favorables. Mais ils notent toutefois que la superficie des locaux scolaires et la taille des classes ne permettent pas, dans l'immense majorité des cas, le non brassage des groupes d'élèves comme la distanciation physique tout au long de la journée. 

91% d'entre eux répondent que la distanciation physique n'est pas possible en classe et 85% affirment que la distanciation physique est impossible à réaliser dans leur établissement scolaire.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

En cas de circulation très active du virus, que préconisent alors les enseignants interrogés par le Snuipp-FSU ? 71% des répondants se disent favorables à l'enseignement en demi-groupe pour permettre la distanciation physique et le non brassage des élèves afin d'éviter la fermeture complète des écoles. En cas d'accueil des élèves à mi-temps pour endiguer la circulation très active du virus, 43% des répondants proposeraient des activités de consolidation des notions abordées en classe pour les élèves non présents à l'école. 31% envisagent une scolarisation simplement à mi-temps. 65% estiment que le protocole sanitaire actuel doit être renforcé, là où 25% pensent qu'il faut le laisser tel quel.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Emmanuel Macron annonce un reconfinement jusqu'au 1er décembre au moins

"Vous avez un problème avec la République", vive altercation à l'Assemblée entre Blanquer et Mélenchon

Nouvelles restrictions : suivez l’allocution d’Emmanuel Macron en direct sur TF1 et LCI

Reconfinement : ce que l'on sait des pistes envisagées par l'exécutif

Les écoles et les collèges vont-ils rester ouverts en cas de reconfinement ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent