Covid-19 : à peine déployés, les tests salivaires à réaliser chez soi victimes de leur succès

GEORGE FREY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Population

ENGOUEMENT - Une start-up toulousaine a mis au point un dépistage peu contraignant à réaliser soi-même à la maison. La demande est telle qu'à chaque réassort, les stocks s’envolent en trente minutes à peine.

Ils ont pour but de participer au désengorgement des laboratoires mais sont pour l'heure victimes de leur succès. Mis au point par une start-up toulousaine, des tests salivaires envoyés par La Poste et à réaliser chez soi pour détecter le Covid-19, suscitent un tel engouement qu'il devient impossible de répondre à l'ensemble de la demande. "Comme on a une capacité limitée, on ne fournit qu'un certain nombre de kits et dès qu'on en remet en vente, ça part en trente minutes", résume Frédéric Ropiquet, fondateur d'Axiatis, un laboratoire d'analyses de l'eau, spécialisé également dans les analyses d'ADN. Selon lui, la start-up n'est actuellement en mesure de "répondre qu'à un faible pourcentage de la demande" qu'il évalue à 5%. 

Il faut dire que l'alternative rapide, pas douloureuse, et aussi fiable que le dépistage par prélèvement naso-pharyngé, est idéale pour ceux qui veulent éviter les files d'attente interminables devant les labos, et les résultats qui s'éternisent qui vont souvent de paire.

Lire aussi

Plus besoin de sortir pour savoir si l'on est positif

Il suffit de commander son kit sur le site internet d'Axiotis, dans la limite des stocks disponibles pour l'heure donc. Ce dernier est envoyé via La Poste et reçu dans les 24 heures qui suivent, comme le détaillait il y a quelques jours Le Parisien. L'étape suivante et cruciale consiste à recueillir dans un tube un peu de salive pour en déposer à l'aide d'une pipette sur un morceau de papier cartonné, semblable à du buvard. Utilisé par la police scientifique aux Etats-Unis, il stabilise l’ADN et l’ARN pendant plusieurs semaines tout en détruisant les bactéries. Aucun risque donc de propager du virus via le courrier. 

Reste ensuite à glisser le prélèvement dans l'enveloppe fournie avant de la renvoyer. Les résultats du dépistage sont délivrés par mail dans les 24 heures. Pas encore remboursé par la Sécurité sociale, et donc à la charge de la personne qui se fait dépister, ce procédé à tout de même un coût : le kit est vendu 40 euros hors frais d’envoi. La start-up a expliqué que près de mille prélèvements étaient actuellement analysés par semaine.

En vidéo

Dépistage du coronavirus : les patients excédés par les longues files d’attente devant les laboratoires

"Premiers arrivés, premiers servis"

Bientôt beaucoup plus ? C'est ce qu'espère Frédéric Ropiquet "prêt à vendre la licence" et actuellement à la recherche d'"un laboratoire partenaire avec de plus grosses capacités d'analyse comme ceux qui s'occupent actuellement des tests PCR [dans le nez]". 

En attendant donc, le laboratoire qui se dit pour l'heure "seul au monde" à proposer une telle formule, croule sous les demandes, y compris en provenance de l'étranger. Mais il est impossible de les prioriser comme le conseille la Haute Autorité de Santé au sujet des tests salivaires réalisés en cabinet, en les réservant en premier lieu à ceux pour qui le test dans le nez est difficile dont les enfants, les personnes très âgées ou celles qui ont des troubles psychiques. "Pour l'instant c'est : premiers arrivés premiers servis", résume encore le fondateur d'Axiotis qui précise que ce dépistage peut être réalisé sans prescription.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France face à l'ampleur de la deuxième vague

Les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19

Pour rappel, même si plus d'1,3 million de tests PCR sont réalisés chaque semaine en France, les délais trop importants restent le point noir de la lutte contre l'épidémie, d'autant que les cas, et donc la demande, augmentent. Pour tenter de "désengorger" le système de tests de diagnostic du Covid-19, la France a récemment élargi son arsenal, avec des dispositifs plus rapides dont le test salivaire fait partie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - La France en reconfinement "adapté" jusqu'au 1er décembre au moins

La France reconfinée : après les annonces d'Emmanuel Macron, suivez notre soirée spéciale sur LCI

"Vous avez un problème avec la République", vive altercation à l'Assemblée entre Blanquer et Mélenchon

Reconfinement : ce que l'on sait des pistes envisagées par l'exécutif

Les écoles et les collèges vont-ils rester ouverts en cas de reconfinement ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent