Non, un supermarché de Charente-Maritime n'a pas quintuplé le prix des pommes de terre en une semaine

Il ne s'agit ici pas des mêmes variétés de pommes de terre. Comparer les prix est donc trompeur.

À LA LOUPE – Des photos trompeuses ont été relayées en masse, montrant des prix devenus exorbitants pour des pommes de terre d'un supermarché charentais-maritime. Devant l'indignation générée, le gérant a fourni des explications sur ces écarts observés d'une semaine à l'autre.

"C'est vrai, je le reconnais, il y a sur certains fruits et légumes frais une forte augmentation", a indiqué le 8 avril le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire. Il l'explique par le fait que des produits auparavant importés et peu chers soient aujourd'hui remplacés dans les étals par une production uniquement française, avec des standards de qualité supérieurs.

Pour autant, ces hausses peuvent-elles conduire à voir des prix multipliés par cinq ? C'est en tout cas ce qu'ont dénoncé des internautes relayant des clichés réalisés à une semaine d'intervalle dans un supermarché Carrefour de Pont-l'Abbé-d'Arnoult, en Charente-Maritime. Les clichés montrent des étiquettes où le prix de la pomme de terre primeur passe de 1,39€ le kilo à 7,50€. "Une honte", s'emportent d'innombrables internautes, trompés par des publications aux informations incomplètes.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Des pommes de terre de producteurs différents

Les très nombreux commentaires sur les réseaux sociaux ont poussé l'enseigne à réagir. Si elle note "une légère hausse des prix fournisseurs" sur les produits frais, elle a expliqué que ces images ne sont pas représentatives de la réalité puisque les variétés de pomme de terre ne sont pas identiques sur les deux clichés. 

"Il y a une semaine, on a décidé d'arrêter une variété de pommes de terre primeur plus ordinaire, la Celtiane, qui n'était pas locale, pour faire de la pomme de terre de l'île de Ré, car elles viennent d'arriver sur le marché", a indiqué à l'AFP le gérant du supermarché, "nous avons toujours en vente une variété de pommes de terre basique, la Agata, à 1,39 le kilo", a-t-il néanmoins ajouté, photo à l'appui.

Lire aussi

Le magasin, qui n'est situé qu'à environ 50 kilomètres de l'Île de Ré, a ainsi souhaité privilégier une production locale pour ces pommes de terre de qualité supérieure, dites "gourmets". Une décision prise ces derniers jours et qui correspond au début de la saison des récoltes. Et dont le prix élevé est justifié par la loi de l'offre et de la demande. En d'autres termes, c'est parce que les volumes sont encore faibles que les prix sont si élevés : "D’ici une semaine ou deux, son prix va baisser du fait de la production plus abondante", indique la direction de l'enseigne.

"Le système de distribution des pommes de terre de l’Île de Ré est très fermé", souligne un manager, "C’est une variété cultivée uniquement sur l’île, de plus il s’agit d’une petite production qui est contrôlée par une seule coopérative qui empêche toute autre production sur l’île si le producteur n’y est pas affilié." Dans les rayons, les consommateurs ont bien entendu toujours le choix, Carrefour précise d'ailleurs que ces pommes de terre de qualité supérieure ne représentent qu'un très faible volume de ses ventes, à peine 1%.

Si des hausses peuvent être observées sur certains fruits et légumes frais en raison de l'épidémie, il est donc faux d'affirmer que ce supermarché de Charente-Maritime a quintuplé le prix de ses pommes de terre. Un changement dans l'origine des variété primeur et la concordance avec un début de saison de récolte explique des prix élevés, qui devraient baisser dans les jours et semaines à venir. Dans le même temps, les clients peuvent toujours se rabattre sur des pommes de terre beaucoup plus abordables, vendues moins de 1,50€ le kilo. 

En vidéo

Alimentation : les prix ont-ils vraiment augmenté avec le confinement ?

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Chute d'une fusée chinoise : qu'est-ce que le point Nemo, où s'échouent d'ordinaire les débris spatiaux ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.