Covid-19 : voici ce que proposent les restaurateurs pour rester ouverts en zone d'alerte maximale

Covid-19 : voici ce que proposent les restaurateurs pour rester ouverts en zone d'alerte maximale

MESURES - Le Haut Conseil de la santé publique doit rendre son avis d'ici à lundi sur un nouveau protocole sanitaire proposé par les professionnels de la restauration. Il vise à éviter la fermeture en zone d'alerte maximale, comme à Marseille, et sans doute bientôt à Paris.

Jeudi, les restaurateurs ont eu le sentiment, en écoutant le ministre de la Santé Olivier Véran, de "commencer à être entendus". Le gouvernement "s'est montré sensible à la proposition de la profession de renforcer le protocole sanitaire" pour maintenir ouverts leurs établissements, a réagi l'UMIH (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie) dans un communiqué. Les professionnels de l'hôtellerie-restauration ont été reçus dans la foulée vendredi au ministère de la Santé pour y soumettre leurs alternatives.

Et l'enjeu est important. S'ils sont validés, ces protocoles permettraient aux établissements de rester "tout ou partie" ouverts même dans les zones d'"alerte maximale" au Covid-19, a en effet indiqué Olivier Véran. Le Haut Conseil de la santé publique doit se prononcer d'ici à lundi sur ces propositions. "Le Premier ministre, Jean Castex, tranchera ensuite après avoir pris connaissance de l'avis du Haut Conseil", a-t-on déclaré au ministère des Solidarités et de la Santé.

Les mesures proposées se déclinent en six points dont trois mesures phares. 

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

Lire aussi

Trois mesures phares

La première, qui a déjà̀ montré son efficacité́ à l’étranger, consiste à "mettre en place dans les établissements un 'cahier de rappel' afin de garder à disposition des autorités sanitaires les coordonnées des clients en cas de contamination et de les aider à remonter le fil des cas contacts". Concrètement, "les clients pourront laisser leurs noms et numéros de téléphone qui seront conservées pendant une durée d’un mois. Ils seront ainsi alertés par les autorités sanitaires en cas de suspicion de contamination de toute personne présente dans un établissement en même temps qu’eux", détaille le communiqué.

La seconde proposition clé de la profession vise à "inviter les salariés ainsi que les clients à la prise de leur température préalablement à l’accès à l’établissement", tandis que la dernière entend "limiter à 8 le nombre de convives à une même table."

En outre, poursuit l'Umih sur son site, sera proposé d'"assurer les paiements des clients à table afin d’éviter leurs déplacements au sein des établissements" et de mettre l'accent sur la "gestion des réservations". La profession mise sur un dernier point pour que les établissements puissent rester ouverts, y compris en zone d'alerte maximale : "Organiser avec les autorités sanitaires les conditions d’un dépistage massif de tous les professionnels du secteur au moyen de plages horaires avec accès prioritaire qui leur seront réservées."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : les soignants britanniques appellent au retour des restrictions face à la flambée des cas

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand toujours au coude-à-coude

Enseignants menacés de mort à Marseille : un homme placé en garde à vue

"Maintenant, il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer recadre Eric Zemmour

VIDÉO - Texas : les images spectaculaires du crash d'un avion avec 21 personnes à bord, toutes rescapées

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.