Après Bordeaux et Marseille, vers de nouvelles mesures de restrictions à Lyon et Nice

À Lyon, le virus circule de plus en plus vite. Le préfet doit donc prendre des mesures plus contraignantes, comme la possible fermeture des bars ou la limitation des rassemblements.
Population

RÉACTION - Face à l'augmentation de la circulation du virus, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé ce jeudi la mise en place prochaine de nouvelles restrictions dans les villes de Nice et de Lyon, à l'image de ce qui a déjà été fait à Bordeaux, à Marseille et en Guadeloupe.

Comme dans le reste du monde, la progression de la pandémie de Covid-19 se poursuit en France. Et ce malgré les mesures déjà prises par le gouvernement et le cap de 1,2 million de tests réalisés cette semaine. Pour tenter d'enrayer le phénomène et d'éviter un nouveau confinement, Olivier Véran a annoncé de nouvelles mesures ce jeudi, et notamment de nouvelles restrictions attendues à Nice et à Lyon. "Lyon se caractérise par un taux d’incidence très élevé de 200 : quatre fois la cote d’alerte avec un impact fort chez les personnes de plus de 65 ans. [...] Nice a un taux d’incidence de 150, trois fois la cote d’alerte. Mais il est proche de 100 pour les personnes de plus de 65 ans. Et surtout la part des patients en réanimation dans la région Paca a atteint les 30%", a-t-il annoncé. Les préfets du Rhône et des Alpes-Maritimes ont jusqu'à samedi pour faire des propositions au gouvernement.

Ces restrictions se feront à l'image de celles déjà instaurées à Bordeaux, à Marseille et en Guadeloupe, soit les lieux où la circulation du coronavirus était la plus importante depuis la rentrée. LCI vous récapitule ce que ces territoires ont mis en place.

A Bordeaux, contrôles durcis et rassemblements réduits

A Bordeaux, l'accès aux tests a été priorisé pour les malades, les cas contacts et les personnels de santé. En Ehpad, la limitation des visites a été établie à 2 personnes par semaine et par résident. Les contrôles concernant le port du masque ont par ailleurs été renforcés grâce à l'appui des polices municipales et les verbalisations ont été plus nombreuses. 

Concernant les événements publics, le nombre maximum de personnes réunies dans un lieu est passé de 5000 à 1000 et les Journées européennes du patrimoine sont annulées dans la métropole, tout comme les brocantes et fêtes foraines. Dans l'espace public, les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits dans les parcs et sur les plages et la consommation d'alcool interdite. Les événements privés de plus de 10 personnes sont également interdits. Les rassemblements dans les salles des fêtes sont, eux, suspendus et les sorties scolaires annulées.

Les bars peuvent de leur côté rester ouverts à condition qu'ils respectent les dispositions mises en place, à savoir l'interdiction de la consommation debout et des soirées dansantes et étudiantes. En cas de transgression des règles, ces établissements s'exposent à une fermeture dès le lendemain.

A Marseille, masque obligatoire et vente d'alcool interdite après 20h

Dans les Bouches-du-Rhône, 27 communes ont instauré le port du masque obligatoire toute la journée (de 6 heures à 2 heures) et partout. Les personnes âgées résidant en Ehpad n'ont le droit qu'à une visite par jour. Comme auparavant, les bars et restaurants doivent fermer au plus tard à minuit et demi. La vente d'alcool est interdite après 20h, tout comme la musique sur la voie publique. Plusieurs événements sont par ailleurs annulés, comme la foire de Marseille qui devait se tenir du 25 septembre au 5 octobre.

Lire aussi

En Guadeloupe, gymnases, piscines et salles d’exposition fermés

En Guadeloupe, les gymnases, les stades, les piscines, les salles d’exposition, les foires ou encore les salles polyvalentes sont fermés jusqu'au 29 septembre inclus. Seules les rencontres sportives sans spectateurs sont autorisées. Les bars et restaurants ne peuvent plus accueillir de public à compter de 22 heures en semaine et de minuit le week-end.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France face au rebond de l'épidémie

Les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19

"Si la situation sanitaire ne s'améliore pas" à Marseille et en Guadeloupe, "il faudra sans doute prendre des mesures encore plus fortes", a prévenu Olivier Véran, citant "la possible fermeture des bars" ou "l'interdiction des rassemblements publics".  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Lutte contre l'islamisme : Macron et Darmanin à Bobigny cet après-midi

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Stéphane, témoin du meurtre de Samuel Paty : "A 30 secondes près, on aurait pu faire quelque chose"

EN DIRECT - Covid-19 en Ile-de-France : en réanimation, "les chiffres montent très vite, trop vite"

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent