"Aujourd'hui, 40% des marchés ont rouvert", assure le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume

"Aujourd'hui, 40% des marchés ont rouvert", assure le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume
Population

INTERVIEW POLITIQUE - Didier Guillaume était l’invité d’Elizabeth Martichoux ce jeudi 23 avril sur LCI. Le ministre de l’Agriculture s’est réjoui de l’aide apportée par Bruxelles sur le marché du lait notamment, mais demande à aller plus loin dans d’autres secteurs en difficulté.

Le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume était l’invité d’Elizabeth Martichoux ce jeudi 23 avril. Hier, la Commission européenne a répondu à l’appel de nombreux pays, et notamment la France, en dévoilant de nouvelles mesures de soutien des marchés agricoles les plus touchés par la crise sanitaire. "Nous avons gagné la partie, ça a été rude avec l’Union européenne", s’est réjoui Didier Guillaume. "Pour le lait, nous avons gagné les arbitrages : on pourra faire du stockage." Le lait sera donc stocké sous forme de beurre et de poudre : surproduit en cette période de confinement, cela évitera ainsi de le jeter.

Le lait stocké en beurre ou poudre

En effet, Bruxelles a proposé de fournir des aides au stockage privé sur le marché du lait et de la viande, afin de retirer des produits frais du marché, et donc périssables, et de soutenir les prix. Le ministre de l’Agriculture a également mentionné le cas de la pomme de terre, fortement utilisée pour la fabrication de frites dans les fast-food , qui sera autorisée à être stockée. Pour être effectives, ces mesures doivent d’abord être votées par les Etats-membres d’ici la fin du mois.

Si le ministre se satisfait de ces garanties, il espère obtenir davantage d'appui de l’Union européenne dans les secteurs viticoles et horticoles, mis à mal par la fermeture des restaurants et des fleuristes. "Les viticulteurs sont en train d’être totalement asphyxiés", a-t-il prévenu ce jeudi matin. "Les agriculteurs français peuvent se rassurer dans un certain nombre de domaines et dans d’autres domaines, il faut aller plus loin."

Lire aussi

40 % des marchés rouverts

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

#Perriscope n° 23 - "Faire payer les riches", est-ce raisonnable ? Un million de chômeurs en plus en France ? "C'est possible"... mais pas inéluctable

Egalement interrogé sur la réouverture des marchés, Didier Guillaume a indiqué qu’aujourd’hui, "quasiment 40 % des marchés ont rouvert". Le ministre a insisté sur leur importance "pour l’approvisionnement local (…) et pour notre filière : 30 % des fruits et légumes de France sont vendus sur les marchés. C’est immense". Une réouverture qui sera conditionnée aux gestes barrières et à la distanciation sociale, a-t-il précisé.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent