Un Carrefour commercialise des gels hydroalcooliques LVMH interdits à la vente : une erreur vite corrigée indique le groupe

Ces flacons ont été très vite retirés des rayons.

À LA LOUPE – Produits par LVMH pour les soignants et les salariés exposés, des flacons de gel hydroalcooliques se sont retrouvés en rayon dans un magasin Carrefour Toulousain. Le groupe regrette une erreur humaine et s'est empressé de les retirer de la vente.

En l'espace de quelques heures, une photo montrant des flacons de gel hydroalcoolique s'est propagée sur plusieurs réseaux sociaux, suscitant incompréhension et réactions indignées. Pourquoi de telles réactions ? Car les gels en question sont siglés LVMH, et qu'ils sont normalement interdits à la vente car réservés aux personnels soignants.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Un rapide mea culpa

Diffusée à l'origine sur le réseau Linkedin, la photo a été prise dans un magasin Carrefour City de Toulouse. Le groupe a rapidement été assailli de questions par les internautes, qui ont réclamé des explications. Ce mercredi, l'enseigne a indiqué via son compte Twitter que "le gel a été retiré ce matin du rayon". Il était en effet destiné à ses collaborateurs "et n'aurait pas dû se retrouver à la vente. Il s'agissait d'une erreur du magasin, c'est corrigé."

Lire aussi

Un porte-parole de l'entreprise, joint par LCI, confirme que ces gels sont fournis par LVMH pour être ensuite distribués aux salariés, exposés puisqu'au contact du public une grande partie de la journée. "Ils ne sont pas censés être mis en rayon, et nous les avons rapidement fait retirer." Carrefour, qui précise par ailleurs que dans les magasins de type "City", la direction est "autonome sur la mise en rayon". Une manière de souligner qu'il ne s'agit pas d'une consigne globale, mais bien d'un cas isolé, dans un unique magasin. 

Du côté de LVMH, on souligne que les gels "ont été fabriqués et distribués à l’AP-HP ainsi qu’à d’autres structures de santé, certaines autorités comme la préfecture de police de Paris ainsi qu’à certaines entreprises en première ligne pour leurs collaborateurs." Le géant du luxe note que c'était "par exemple le cas d’Air France, qui assurait les vols de rapatriement, mais aussi de certains acteurs de la grande distribution pour les équipes mobilisées en magasin."

Un prix au-delà des limites légales

Outre le fait que la vente de ces gels fabriqués par LVHM soit interdite, des internautes ont souligné le fait que le prix auquel étaient proposés les flacons s'avérait illégal lui-aussi. Le montant maximum qui peut être fixé pour proposer des solutions hydroalcooliques est en effet fixé par un décret du 11 mai.

Dans ce texte, une limite de prix est définie en fonction de la taille du contenant, celui-ci diminuant à mesure que la quantité augmente. Pour des flacons de 300ml ou plus, comme ceux de LVMH qui font 500ml, ce prix est de 13,19 € TTC par litre. Proposés à 9€50 l'unité, ceux distribués dans l'enseigne toulousaine étaient donc assez largement au-dessus de ce plafond réglementaire (leur prix étant de 19€ TTC au litre).  

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 390.000 cas positifs en 24h, nouvelle hausse des contaminations

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

Qui était Jean-Jacques Savin, décédé en voulant traverser l'Atlantique à la rame ?

A l'hôpital, un quart des patients positifs au Covid-19 ont été admis pour un autre motif

"Plus de 50% de la viande consommée en France" est-elle halal ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.