Mesures sanitaires en Paca : la région va déposer un référé contre la fermeture des bars et restaurants

Mesures sanitaires en Paca : la région va déposer un référé contre la fermeture des bars et restaurants

RIPOSTE - Alors qu'Olivier Véran a annoncé la fermeture des bars et des restaurants dans la Métropole Aix-Marseille à compter de ce samedi 26 septembre, Renaud Muselier, président de la région, avertit qu'il déposera dès ce vendredi un recours en référé-liberté contre l'arrêté préfectoral.

La mesure ne passe décidément pas dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. La décision de fermer les restaurants et les bars de l'agglomération marseillaise a mis en colère nombre de responsables locaux et professionnels du secteur. Au lendemain de ces annonces, et après une soirée où les élus et le ministre de la Santé ont échangé des tweets, Renaud Muselier, président de la région Paca, a annoncé qu'il déposerait un référé-liberté pour tenter de faire plier l'Etat : "Nous déposerons dès demain un recours en référé-liberté contre l’arrêté préfectoral, avec des restaurateurs et des cafetiers directement touchés par les mesures annoncées. Ensemble, nous manifesterons demain matin devant le Tribunal de commerce de Marseille", a-t-il écrit ce jeudi en fin d'après-midi sur Twitter.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

"J’invite le préfet à respecter scrupuleusement la loi car je déposerai dès demain, avec des restaurateurs et des cafetiers, un recours en référé liberté devant le tribunal administratif de Marseille contre tout acte restreignant l’exercice de la liberté d'entreprendre, d'industrie et du commerce de façon disproportionnée", écrit également Renaud Muselier dans un communiqué publié jeudi soir. La mairie de Marseille a de son côté réclamé, ce jeudi, le report de ces fermetures, mais elle n'a pas obtenu gain de cause. 

Mercredi soir, le gouvernement a annoncé, sans concertation préalable avec les collectivités, la fermeture des restaurants et des établissements recevant du public, à l'exception de ceux ayant un protocole sanitaire strict comme les théâtres, les musées ou les cinémas, à Aix-Marseille et en Guadeloupe. Deux zones placées en alerte maximale, selon les nouveaux qualificatifs du gouvernement. Cette qualification est le dernier niveau avant l'état d'urgence sanitaire, selon le nouveau classement des autorités.

Mais dans la région de Marseille, les élus sont montés au créneau pour clamer leur incompréhension en assurant, chiffres à l'appui, que la nouvelle vague épidémique avait atteint un plateau localement et que l'économie locale était en péril. "Marseille va vivre des moments insurrectionnels", a prévenu Bernard Marty, président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) des Bouches-du-Rhône.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Lever le confinement le 15 décembre, ce ne sera pas baisser la garde", souligne Gabriel Attal

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Allègement du confinement : les mesures détaillées jeudi à 11h par Jean Castex

L'ouverture des stations de ski "impossible" pour les vacances de Noël

Lire et commenter