En vue du déconfinement, un "amendement des amoureux" défendu par une députée LaREM retoqué

L'amour au temps du coronavirus - image d'illustration
Population

DÉBAT - Lors du vote de la prolongation de l'état d'urgence sanitaire dans la nuit de vendredi à samedi, les députés ont débattu et formulé des propositions. Parmi elles, un amendement en faveur des retrouvailles amoureuses... qui a été rejeté en fin de compte.

"Cet amendement, c'est l'amendement des amoureux", a expliqué Mireille Clapot, prenant la parole dans l’hémicycle vendredi 8 mai. Cette député de la majorité a profité du débat à l'Assemblée nationale sur la prolongation de l'état d'urgence sanitaire, votée jusqu'au 10 juillet, pour défendre un amendement pour le moins original. Finalement rejeté, celui-ci devait permettre les retrouvailles de conjoints ou de concubins au-delà d'un rayon de 100 km. 

Lire aussi

"La loi a tellement restreint les libertés publiques, certes pour des raisons d'urgence sanitaire, qu'elle est tout prêt de bannir l'amour", a estimé Mireille Clapot. "Quand on écrit motif familial, on exclue de fait des couples qui sont non-conjoint, concubins non pacsés, et tout simplement qui s'aiment et qui ne peuvent rester longtemps sans se voir." Ce à quoi le ministre de la Santé Olivier Véran a rétorqué qu'il ne voulait pas multiplier les "dérogations" dans la loi, tout en la remerciant pour ce "moment de tendresse".

Toute l'info sur

Les grands défis du déconfinement

Suivez les dernières informations sur le déconfinementRegardez jusqu'où vous pouvez vous déplacer sans attestation

Une cinquantaine de députés de la majorité avaient déjà tenté d'introduire une dérogation à cette limite des 100 km pour visiter un nouveau-né. Les déplacements au-delà d'un rayon de 100 km nécessiteront dès le 11 mai un "motif impérieux", qu'il soit professionnel ou familial. Le calcul de cette distance se fera bien à vol d'oiseau, a indiqué Edouard Philippe dans une circulaire "relative à la mise en œuvre territoriale du déconfinement à compter du 11 mai", datée du 6 mai. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent