Tests, contraintes sanitaires... Véran revient en première ligne pour défendre la stratégie anti-Covid

Tests, contraintes sanitaires... Véran revient en première ligne pour défendre la stratégie anti-Covid
Population

ÉPIDEMIE - Le ministre de la Santé Olivier Véran fera jeudi un point presse sur la stratégie du gouvernement face au Covid-19. Objectif ? Préparer les esprits à un durcissement des contraintes sanitaires dans plusieurs territoires.

Comme un air de déjà vu ? Hausse des hospitalisations, multiplication des cas, durcissement des contraintes sanitaires dans plusieurs territoires… Face au rebond de l'épidémie de Covid-19, le gouvernement adapte sa stratégie. A la manœuvre : le ministre de la Santé Olivier Véran, qui renoue ce jeudi avec un point de presse, lequel sera désormais hebdomadaire.

Le ministre de la Santé fera à 17 heures "une présentation claire pédagogique de la stratégie" du gouvernement "pour vivre avec le virus", a expliqué le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l'issue d'un conseil des ministres de nouveau dominé par la gestion de la pandémie. Olivier Véran devrait notamment lister les territoires où les contaminations augmentent et qui pourraient être soumis à des restrictions sanitaires supplémentaires, après Lille, Marseille et Bordeaux. Parmi les métropoles dans le viseur pourrait figurer la ville de Lyon, le département du Rhône présentant un taux d'incidence de 168 cas pour 100.000, le deuxième plus important de la métropole après les Bouches-du-Rhône. Le rendez-vous portera également sur la stratégie des tests, souvent décriée pour ses retards, la territorialisation des mesures, l'obligation du port du masque ou le vaccin.

Lire aussi

L'application StopCovid n'a "pas trouvé son public"

Autre dossier que ne manquera pas d'évoquer le ministre : l'application Stopcovid. Une application qui, a reconnu Gabriel Attal, n'a "pas trouvé son public", avec moins de 3 millions de téléchargements. La priorité aux tests pour ceux qui ont l'application, évoquée dans la presse, n'est "pas à l'ordre du jour", a-t-il par ailleurs ajouté. La rentrée scolaire et universitaire est également au cœur des préoccupations : 81 établissements scolaires et un peu plus de 2.100 classes ont été fermés depuis la rentrée. Mais cela ne représente que "0,13%" des quelque 60.000 établissements scolaires du pays", a souligné mercredi matin sur LCI le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, qui relève environ "1.200 nouveaux cas d'élèves par rapport à la semaine précédente".

Près de 10.000 nouveaux cas de contamination ont été enregistrés dans les dernières vingt-quatre heures, tout près du niveau record depuis le lancement des tests à grande échelle dans le pays, a annoncé mercredi Santé Publique France. Et 46 malades du Covid sont décédés à l'hôpital contre 37 la veille. Le gouvernement doit répondre non seulement à ce rebond mais aussi surmonter la méfiance croissante de la population. Près d'un Français sur deux trouve que l'exécutif ne prend "pas assez de précautions et 62% ne lui font "pas confiance" pour lutter contre l'épidémie, 6 points de plus que fin août, révèle un sondage Elabe pour BFMTV.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France face au rebond de l'épidémie

Les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19

Néanmoins, le gouvernement veut tout faire pour éviter un nouveau confinement et un nouvel arrêt de la vie économique. Soucieux de montrer qu'il faut apprendre à "vivre avec le virus", Emmanuel Macron a tenu à respecter la tradition de suivre une étape du Tour de France, en assistant mercredi au final de la 17e étape dans les Alpes.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent