Crèches de moins de 10 enfants, assistantes maternelles maintenues... Les nouvelles annonces d'Olivier Véran

Olivier Véran Crèches

MODE DE GARDE - Les structures de garde qui accueillent moins de dix enfants et les assistantes maternelles qui exercent à domicile vont pouvoir poursuivre leur activité, a déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran lors de son point presse quotidien sur le coronavirus.

A partir du lundi 16 mars, et jusqu'à nouvel ordre, "les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités seront fermées", annonçait jeudi soir Emmanuel Macron pour endiguer la propagation du coronavirus. Mais qu'en est-il, par exemple, des assistantes maternelles, si précieuses pour de nombreux parents, et notamment le personnel soignant, en première ligne dans la lutte contre l'épidémie ?

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a tranché ce vendredi soir lors de son point quotidien : les assistantes maternelles qui exercent à domicile vont pouvoir poursuivre leur activité.  

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

Même chose pour "les structures qui accueillent moins de dix enfants. "Elles doivent être maintenues, c'est le cas des micro-crèches, elles restent donc ouvertes", a-t-il déclaré. Autre annonce : des dérogations pour permettre aux assistantes maternelles d'accueillir d'avantage d'enfants.  "Nous allons activer une dérogation qui permet aux conseils départementaux  d'autoriser les assistantes maternelles à accueillir jusqu'à six enfants de  moins de 3 ans simultanément contre quatre aujourd'hui", a-t-il précisé. 

Les enfants des personnels soignants accueillis quand même

 Par ailleurs, le gouvernement a décidé de "garantir que les enfants des personnels essentiels pour notre système de santé et de prise en charge des  personnes les plus vulnérables puissent être accueillis lundi dans les écoles  et les collèges ainsi que dans les crèches". "Il n'y aura pas de classe mais des enseignants seront présents dans ces  établissements pour accueillir les enfants des personnels essentiels à la santé  du pays. Les rectorats et préfets sont chargés de mettre en place cet accueil",  a ajouté Olivier Véran.

Ainsi, en Bretagne, "un recensement a été fait et potentiellement, un peu moins de 100.000 enfants jusqu'à 16 ans pourront être accueillis", a annoncé ce vendredi soir la préfète Michèle Kirry, lors d'une conférence de presse.  Selon Stéphane Mulliez, directeur général de l'Agence régionale de Santé (ARS) de Bretagne, il s'agit des enfants des personnels des établissements 

hospitaliers, publics et privés, des établissements médico-sociaux - Ehpads et établissements pour jeunes en situation de handicap -, ainsi que des professionnels de la médecine de ville, médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, biologistes, transporteurs sanitaires, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées. Sont également concernés les enfants des personnels chargés de la gestion de l'épidémie (ARS, préfectures).

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Covid-19 : la France va durcir ses restrictions pour les voyages dans les pays les plus touchés

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Lire et commenter