Un courrier officiel pour décaler les vacances d'été au 31 juillet a-t-il été rédigé par le ministre de l'Education nationale ?

Aucun report des vacances n'est à l'ordre du jour.
Population

À LA LOUPE – Élèves et enseignants ont massivement relayé la capture d'un courrier, dans lequel le ministre de l'Education nationale annonçait le décalage des vacances d'été à la fin juillet. Une telle mesure, démentie par Jean-Michel Blanquer lui-même, n'est pour l'instant pas à l'étude.

Le prolongement possible du confinement laisse planer le doute sur la manière dont va s'organiser la fin de l'année scolaire. Les examens seront-ils maintenus ? Les programmes pourront-ils être menés jusqu'à leur terme ? Difficile à l'heure de se projeter tant les inconnues restent nombreuses. Dans ce contexte, une rumeur s'est rapidement propagée, indiquant que les vacances d'été allaient être décalées pour débuter au 31 juillet. Si cette "information" a paru crédible à de nombreux élèves, c'est en grande partie parce qu'elle s'est accompagnée d'une capture d'écran reprenant ce qui ressemble à un communiqué officiel.

Outre les insignes bleu-blanc-rouge, on retrouve en effet la signature du ministre Jean-Michel Blanquer, qui semble ici s'adresser à la population de manière solennelle. Un document assez suffisamment convaincant pour berner de nombreuses personnes, dépitées par une telle annonce.

Les élèves ne sont pas les seuls à tomber dans le panneau, puisque le faux communiqué a également circulé jusque dans le corps enseignant. Des professeurs qui l'ont notamment relayé via WhatsApp sans forcément prêter attention à l'adresse du site visible sur la capture, qui ne correspond pas à celle d'une plateforme officielle du gouvernement.

Un démenti du ministre

Trompeur, ce message ne s'appuie sur aucune décision du ministère de l'Education nationale. À ce stade, il n'a en effet pas été décidé d'un report, ce qu'a confirmé Jean-Michel Blanquer en partageant un démenti en vidéo. 

Un report ? "Ce n'est pas l'hypothèse que je privilégie", lance le ministre, pour qui les vacances d'été ont vocation à être maintenues "telles quelles". Il assure que son travail consiste justement à s'assurer que le calendrier puisse être tenu et ne voit donc pas de raison pour le moment de modifier sa ligne de conduite. 

S'il s'agit donc clairement d'une rumeur ne reposant sur aucune décision officielle, la question des examens risque de se poser rapidement. L'enseignement à distance n'est en effet pas possible pour tous les niveaux et ne se substitue que difficilement à des cours traditionnels. À l'heure actuelle, il convient de rester prudent quant à la manière dont s'organisera la fin de l'année scolaire. Jean-Michel Blanquer a toutefois annoncé que des sessions gratuites de rattrapage seraient organisées durant l'été, en juillet et en août. Plus tôt dans la semaine, il avait ouvert la porte à une possible évolution du bac et du brevet cette année. "Rien n'est impossible", avait-il déclaré. 

En vidéo

Comment faire l'école à la maison ?

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent