CSG : après une erreur, le gouvernement renonce à demander un rattrapage à 206.000 retraités

Fiche de salaire affichant le taux de contribution sociale généralisée (CSG), en décembre 2017.
Population

ARGENT - Un dysfonctionnement dans l’application des nouveaux taux de CSG avait poussé la CNAV à réclamer cet été un remboursement auprès des retraités concernés. Ce jeudi 17 septembre, le gouvernement a annoncé qu’il renonçait à cette démarche.

"Les retraités ne doivent pas subir les erreurs administratives", a tranché ce jeudi 17 septembre Olivier Dussopt. Sur Twitter, le ministre délégué aux Comptes Publics a annoncé avoir demandé à la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV), de renoncer au remboursement de CSG non-perçue de la part d’environ 206.000 retraités. 

En septembre dernier, le magazine Capital dévoilait en effet que ces derniers avait profité d’une erreur de calcul dans l’application de leur taux de Contribution sociale généralisée. À la suite de l’augmentation de ce dernier en 2018, le gouvernement avait fait face à de vives protestations de la part des retraités. Il avait alors concédé l’exonération des foyers les plus modestes et la mise en place d’un "lissage" sur deux ans du seuil. 

La mauvaise application de ce dernier avait alors induit un manque à percevoir pour l’assurance vieillesse, qui avait adressé un courrier aux personnes concernées. "Entre janvier et août, suite à une erreur de gestion, la CNAV a appliqué un taux de CSG inférieur à ce qu’elle aurait dû pour 206 000 retraités des classes moyennes", a confirmé le secrétaire d’Etat en charge des retraites, Laurent Pietraszewski, qui précise le montant contesté : 190 euros en moyenne.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Le gouvernement envisage des mesures de durcissement nationales "dans les jours à venir"

Appelés à "défendre l’intérêt" du pays, les musulmans de France s’inquiètent d’une surenchère

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

Par âge, avec écoles ouvertes, local ou juste le week-end... 5 nuances de confinement

"Trop risqué", des médecins mettent en garde contre les conséquences d'un éventuel reconfinement

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent