150.000 élèves de 6e et 5e reviennent au collège dans leurs zones vertes

Les élèves de 6e et 5e reviennent au collège
Population

RENTRÉE - "Au moins 150.000 collégiens de 6ème et 5ème" vont reprendre le chemin de l'école ce lundi dans les zones vertes, ce qui représente "environ 4.000 collèges", selon Jean-Michel Blanquer.

La France poursuit son déconfinement à pas comptés. Après les plages et certains sites touristiques ce week-end, ce sont les collèges qui vont rouvrir leurs portes lundi, mais pour le moment uniquement dans les zones vertes. "Au moins 85% d'entre eux vont pouvoir le faire, ça veut dire environ 4.000 collèges qui vont rouvrir pour les classes de 6ème et 5ème", avait expliqué jeudi soir Jean-Michel Blanquer au 20H de TF1, précisant que cela représente "au moins 150.000 élèves". Il faut savoir qu'en France, on compte 1,6 million de collégiens en classe de 6ème et 5ème, zones rouges et vertes confondues.

"C'est une amorce, c'est un début, nous faisons les choses pas à pas pour ces élèves mais c'est important qu'ils puissent retrouver le chemin des collèges", avait poursuivi le ministre, ajoutant qu"'il y a un enjeu social derrière cela car les élèves les plus défavorisés ont besoin de l'école". Toutefois, en Corse, aucun collège ou lycée ne rouvrira ses portes avant la rentrée de septembre, une situation regrettée par la rectrice, selon qui cette mesure "prive des parents du droit à la scolarité de leurs enfants".

Lire aussi

Masques obligatoires

Après le retour de 1,4 million d'écoliers la semaine dernière, c'est donc une nouvelle étape du déconfinement progressif à l'école, avec cette fois le port du masque obligatoire pour les professeurs comme pour les élèves. Du côté du ministère, on assure que "des stocks importants de masques adultes et enfants ont été envoyés aux rectorats ces deux dernières semaines". Toutefois, "il y a beaucoup d'endroits où les masques ne sont parfois pas arrivés", regrette Anne-Sophie Legrand, responsable du secteur collège au Snes-FSU, premier syndicat du secondaire. "On a l'impression que ça va quand même un peu trop vite".

L'emploi du temps a également dû être remanié. Le choix étant laissé à chaque collège pour décider du rythme de l'alternance des petits groupes, soit en demi-journée, une semaine sur deux ou par bloc de journée. Selon Audrey Chanonat, principale d'un collège à La Rochelle et responsable au SNPDEN, premier syndicat des chefs d'établissement, "tout repose actuellement sur beaucoup de bon sens, de pragmatisme et d'adaptation". A partir de lundi, elle accueillera "entre 55% et 60%" des élèves de 6e et 5e par groupes de "8 à 10 élèves en demi-journée", "le maximum que l'on puisse recevoir de toute façon car nos salles de classe ne font qu'entre 35 et 38m2", décrit-elle. Mais elle en reste convaincue : "Il faut rouvrir car c'est très important que les élèves reprennent contact avec l'école."

Toute l'info sur

Les grands défis du déconfinement

Suivez les dernières informations sur le déconfinementRestaurants, déplacements, transports... Tout ce qui change (ou pas) ce mardi

Le sort des collèges en zone rouge doit être, lui, tranché à la fin du mois, tout comme celui des lycées. Début mai, le Premier ministre Edouard Philippe avait confirmé qu'ils ne pourraient pas rouvrir dans les départements où le coronavirus "circule encore activement et où l'hôpital est encore en forte tension". De son côté, Jean-Michel Blanquer a affirmé qu'"à ce stade, (il) ne peu(t) pas en dire plus", rappelant que "c'est dans les derniers jours de mai que nous prendrons en compte l'évolution de l'épidémie pour savoir si nous pouvons aller plus loin".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent