Commerces : ce qu'Edouard Philippe a prévu pour l'après-11 mai

Commerces : ce qu'Edouard Philippe a prévu pour l'après-11 mai
Population

PRÉCISIONS - Lors de la présentation du plan de confinement à l’Assemblée nationale ce mardi, le Premier ministre Edouard Philippe a détaillé les mesures qui vont être prises à compter du 11 mai concernant la réouverture des commerces. Qui sera concerné, dans quelles conditions ?

Ce mardi, le Premier ministre Edouard Philippe a présenté à l’Assemblée nationale le plan de déconfinement qui doit entrer en vigueur le 11 mai prochain. Parmi les chantiers prioritaires de l’exécutif, la réouverture des commerces. Le chef du gouvernement a donné plus de précisions sur les commerces concernés par cette réouverture, et dans quelles conditions elle se fera.

"Jamais dans l'Histoire de notre pays, nous n'avons connu cette situation. Jamais le pays n'a été confiné comme il l'est aujourd'hui. Et il ne peut pas l'être durablement", a tout d'abord déclaré le Premier ministre, avant de se féliciter du nombre décroissant de morts et de contaminés du Covid-19 ces dernières semaines. Comme prévu, le chef du gouvernement a annoncé qu'à compter du 11 mai, tous les commerces rouvriront, à l'exception des cafés et restaurants.

Lire aussi

Les masques recommandés dans les commerces

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Ainsi, les marchés, aujourd'hui interdits, seront autorisés à compter de cette date, à part si les maires ou autorités locales s'y opposent. Les commerces devront respecter un cahier des charges strictes, veiller à un nombre limité de personnes dans les boutiques, respecter la distanciation sociale, veiller à la protection du personnel, alors que les masques seront recommandés pour personnel et clients. Un commerçant pourra subordonner l'entrée au port du masque. 

Les centres commerciaux dont "la zone de chalandise est plus large que le bassin de vie", pourraient également être affectés, sur décision préfectorale. En d'autres termes, il s'agit des magasins qui attirent des publics venus de territoires autres que le leur. Les préfets pourront donc interdire l'accès de ces centres, particulièrement ceux qui font plus de 40.000 m², le tout pour éviter de grands déplacements de population.

Sans surprise, le Premier ministre a également annoncé que la date de réouverture des cafés et restaurants serait décidée fin mai.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent