Vert ou rouge : ce qui changera dans votre département après le 11 mai

La carte du déconfinement par département du mardi 5 mai 2020

DÉCONFINEMENT - Ce jeudi, le gouvernement va présenter la carte définitive des départements en fonction de la circulation du virus. Vert ou rouge, découvrez ce qui changera après le 11 mai selon les territoires.

Après huit semaines de confinement strict, la France va progressivement rouvrir à partir de lundi 11 mai. Mais au sein de l'Hexagone, tous les territoires ne vont pas connaître les mêmes aménagements. Depuis une semaine, chaque département est classé selon trois couleurs (rouge, orange, vert), en fonction de la circulation du virus et de la capacité des services de réanimation. Jeudi 7 mai, le gouvernement va présenter à 16h la version définitive de la carte, avec seulement deux couleurs : le rouge et le vert.

Toutefois, qu'elle que soit la couleur de votre département, la majeure partie des mesures seront communes à l'ensemble du pays : la plupart des commerces vont rouvrir, les déplacements seront autorisés à 100 kilomètres maximum autour du domicile, les rassemblements de plus de 10 personnes seront interdits, les bars, cafés et restaurants resteront fermés, tout comme les lycées et universités. Les écoles maternelles et primaires accueilleront, elles, leurs premiers élèves, comme l'a confirmé Emmanuel Macron mardi.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Les parcs et jardins fermés dans les zones rouges, l'ouverture des collèges repoussée

Deux mesures seront distinctes en fonction des territoires. D'abord, les parcs et jardins seront à nouveau ouverts au public dans les départements où le virus est moins présent. Cependant, certaines communes des zones rouges ont d'ores et déjà fait savoir qu'elles souhaitent rouvrir leurs espaces verts, malgré le nombre de contaminations dans leur région. C'est le cas de la ville de Paris, qui demande une "exception locale". Il serait "déceptif et dangereux sur le plan sanitaire d'organiser un déconfinement à Paris sans pouvoir aller dans les espaces verts, essentiels pour respirer", justifie Emmanuel Grégoire, premier adjoint, au Parisien.

En vidéo

Déconfinement : les départements en vert se relâchent

Dans les départements classés "rouge", l'ouverture des collèges pourra également être reportée. Initialement prévue le 18 mai pour les élèves de 6e et de 5e, leur réouverture pourrait être décidée dans un deuxième temps, au moment de la prochaine étape du déconfinement, programmée début juin. Les collèges des départements verts seront, eux, ouverts dans une dizaine de jours.

Lire aussi

La carte réajustée après le 11 mai, les déplacements entre départements limités

Si l'épidémie repart à la hausse dans certains départements, il n'est pas exclu qu'un département classé vert vire au rouge, même après le 11 mai. Cela impliquerait alors la fermeture des parcs, jardins et collèges. Le ministre de la Santé l'a par ailleurs rappelé : dans l'ensemble du pays, les règles sanitaires seront identiques. Le lavage régulier des mains, la distanciation sociale et le port du masque (obligatoire dans certains lieux comme les transports en commun) sont requis partout en France.

Par ailleurs, il pourrait être difficile de se déplacer d'un territoire rouge à un vert. Afin d'éviter la "transmission massive" du virus dans le pays, Jean Castex, le coordinateur national du déconfinement, n'a pas exclu qu'il y ait une interdiction de changer de département, lors de son audition au Sénat ce mercredi, malgré la limite des 100 kilomètres. "Si vous habitez dans une zone de circulation active du virus", se rendre dans un département vert, c'est prendre "le risque de faire diffuser le virus plus largement", avait déjà averti le ministre de la Santé, Olivier Véran, la semaine dernière sur France Info.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la décrue se poursuit dans les services hospitaliers

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.