Déconfinement: 75% de l'offre RATP le 11 mai, mais 15% de la capacité

Les chauffeurs de bus de la RATP sont désormais équipés de masques de protection
Population

TRANSPORT - Le réseau de la RATP devrait fonctionner à plus de 75% à la fin du confinement le 11 mai. En revanche, sa capacité sera réduite à 15% en raison des règles de distanciation sociale, a précisé Catherine Guillouard, directrice de la régie.

Nouvelles précisions pour les usagers franciliens des transports en commun. Lors de son audition au Sénat, la directrice de la RATP Catherine Guillouard a annoncé qu'elle envisageait de faire circuler en moyenne 75% des métros, 75% des RER A et B, 75% des bus et de 80 à 100% des tramways. En revanche, compte tenu de ces règles, la "capacité d'emport" va être limitée à environ 15% de la normale, a-t-elle précisée. 

85% du trafic assuré sur la ligne 13

La très fréquentée ligne 13 du métro parisien sera à 85% de sa capacité habituelle. Les lignes automatique 1 et 14 bénéficieront d'un trafic normal, à 100%. La fréquentation du réseau est actuellement tombée à 4% par rapport à la normale, pour 30% de l'offre habituelle.

Pour permettre aux voyageurs de se protéger, la RATP installera d'ici à la fin juin un millier de distributeurs de gel hydroalcoolique dans ses stations. Un nouvel équipement installé sur les quais les plus fréquentés dès le 11 mai. Les sodas et barres chocolatées des distributeurs de friandises feront également de la place aux masques et flacons de gel. "On essaiera de fournir des masques en appoint la première semaine" du déconfinement, a précisé Catherine Guillouard, précisant que ceux-ci seraient fournis par l'Etat ou la région Ile-de-France.

"Une course contre la montre"

La directrice de la RATP a loué l'investissement des agents de la régie francilienne mobilisés depuis de le début de la crise sanitaire pour maintenir le service. Elle évoque également le calendrier très serré. "Nous avons engagé une course contre la montre  pour nous préparer au mieux" avant le retour annoncé des voyageurs le 11 mai. En effet, le gouvernement n'a fait savoir que le 28 avril que les règles de distanciation sociale s'appliqueraient aux transports publics. "La grande inconnue du 11 mai, c'est les flux entrants dans nos réseaux" malgré tous les efforts entrepris, a-t-elle reconnu.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

D'après les scénarios établis par la RATP, il faudrait entre 1.500 à 5.000 personnes pour surveiller le réseau, en plus des 3.000 agents déployés par la RATP pour faire respecter la règle de la distance minimum. "On ne peut pas évidemment s'engager sur le respect permanent et en tous points des distances de sécurité vu la taille du réseau."

"Nous attendons le cadrage définitif de l'Etat", attendu à la fin de la semaine, pour pouvoir affiner le plan de transport, a-t-elle affirmé. La patronne de la RATP préconise le maintien d'un télétravail "massif" et un étalement des heures de pointe. Elle est aussi favorable à "un mécanisme de certificat" qui réserverait les transports publics aux travailleurs à certaines heures.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent