Réouverture des bars et restaurants : "On ne peut pas confirmer à l'heure actuelle la date du 15 juin", indique Sibeth Ndiaye

Réouverture des bars et restaurants : "On ne peut pas confirmer à l'heure actuelle la date du 15 juin", indique Sibeth Ndiaye

ÉCONOMIE - Alors que la date du 15 juin a été évoquée mardi pour la réouverture des cafés, bars et restaurants, le gouvernement assure que rien n'est fixé. L'heure est aux consultations.

Rouvrir oui, mais quand ? Depuis qu'ils ont baissé le rideau à la mi-mars, les patrons de bars et de restaurants se posent la question. Et n'ont guère apprécié les pistes ébauchées par Matignon, les excluant du plan de déconfinement censé entrer en vigueur à partir du 11 mai. Eux devront s'armer d'un peu de patience : la date du 15 juin a été évoquée par plusieurs médias. Une simple piste, assure le gouvernement.

"On ne peut pas confirmer à l'heure actuelle la date du 15 juin", a déclaré la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye ce mercredi à l'issue du Conseil des ministres. "On a besoin de temps pour élaborer les scénarios de reprise d'activité."

Toute l'info sur

Un nouveau déconfinement en 4 étapes clés

Déconfinement, vaccination... suivez les dernières actualités sur le Covid

Selon les informations de LCI, le calendrier reste en effet à définir. Le 8 juin, le 10 ou plus tard : toutes les pistes sont sur la table de Bercy, où les ministres Bruno Le Maire et Gérald Darmanin sont à la manœuvre sur ce dossier épineux. "Pas d'emballement, rien n'a été décidé", fait savoir le ministère, précisant que tout dépendra de la capacité à organiser les circulations des clients et du personnel.

"Le pire des scénarios possible pour notre secteur"

Du côté du Parlement, on reconnait que la réouverture des restaurants et des bars est un sujet de discussion entre élus et membres du gouvernement. "Il y aura certainement des aménagements locaux et pas une décision qui s'applique le même jour pour tout le pays", précise une source parlementaire à LCI. 

Seule certitude : les restaurateurs et patrons de bars, eux, plaident pour relancer leur activité en juin. Il faut dire que le temps presse : en refusant d'inclure leur activité dans le plan de déconfinement du 11 mai, "le président de la République a annoncé le pire des scénarios possible pour notre secteur", a souligné la semaine dernière le principal syndicat du secteur, l'Umih. Et d'ajouter : "Pour nos entreprises, la catastrophe économique est confirmée et si nous avions un doute, l’année 2020 est une année perdue pour les cafés, hôtels, restaurants et discothèques". "La reprise sera progressive et difficile. Il y aura des dégâts mais si on ne fait rien, 40% de nos établissements vont fermer, peut-être plus", a prévenu de son côté le chef Philippe Etchebest.

Lire aussi

En vidéo

Réouverture des restaurants le 15 juin : serait-ce trop tard ?

Pour soutenir un secteur en crise, une réunion est prévu vendredi à l'Elysée entre le président de la République et les organisations représentatives du secteur, en présence du ministre de l'Economie Bruno Le Maire. L'objectif ? Définir un plan dont les mesures seront complémentaires aux dispositifs généraux mis en oeuvre par le gouvernement. Les professionnels ont déjà préparé leurs doléances. Parmi elles : l'exemption du paiement des taxes et impôts locaux en 2020, l'annulation des loyers pour six mois et la prise en charge au moins partielle des pertes d'exploitation.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Euromillions : 100 joueurs vont devenir millionnaires ce vendredi

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 21 janvier

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour propose une amende pour le port de signes religieux dans l'espace public

Traitement anti-Covid : la pilule Paxlovid de Pfizer autorisée par la Haute Autorité de santé

États-Unis : un homme retrouvé mort entouré de plus d'une centaine de serpents

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.