Déconfinement : certaines plages rouvrent dès mercredi

Déconfinement : certaines plages rouvrent dès mercredi
Population

DÉCONFINEMENT - En Bretagne, la réouverture de certaines plages va avoir lieu dès ce mercredi 13 mai, tandis que la préfecture des Alpes-Maritimes envisage des réouvertures ce week-end. A une condition : que le dossier présenté par le maire concerné soit accepté. De l'Atlantique à la mer du Nord, d'autres communes du littoral français attendent le verdict.

Des réouvertures "au cas par cas" : c'est la promesse que Christophe Castaner avait formulée le jeudi 7 mai concernant les plages. Le ministre de l'Intérieur, s'exprimant lors de la présentation du plan de déconfinement, avait précisé que le dernier mot reviendrait aux préfets, sur sollicitation des maires. Et les choses vont vite : des plages bretonnes vont rouvrir dès mercredi.

Des plages des Alpes-Maritimes sur la Côte d'Azur pourraient également rouvrir dès ce week-end pour les promenades et les baignades ou des sports individuels, a annoncé mardi la préfecture du département. "Moi j'ouvrirai, après examen des dossiers qui me seront proposés, les plages dont les maires demanderont l'ouverture", a déclaré le préfet Bernard Gonzalez sur France Bleu Azur.

Lire aussi

Des plages "dynamiques"

Pour Bernard Gonzalez, difficile d'envisager un retour sur le sable pour une autre activité que le sport. "On va partir dans un premier temps vers une utilisation des plages qu'on appelle "dynamique", c'est-à-dire pour la promenade et l'accès à la mer pour les pratiques sportives individuelles". "Il ne s'agit pas d'envisager une utilisation de la plage traditionnelle, avec "bronzing", pique-nique et autre", a-t-il complété.

"Il y aura possiblement réouverture ce week-end à la condition que l'on reçoive des dossiers avant et qu'ils soient étayés", a-t-on ajouté dans l'entourage du préfet, précisant qu'il n'y avait "pas de dérogation accordée à cette heure". "L'idée en effet est de ne pas permettre les activités statiques sur les plages : juste permettre qu'on les traverse pour aller nager et faire une activité physique", a-t-on ajouté de même source.

Pas d'amendes à Cannes

Dès lundi, le maire LR de Nice Christian Estrosi s'était réjoui sur Twitter "de l'accord trouvé avec le @prefet06". Un peu plus loin, à Cannes, le maire David Lisnard a d'ores et déjà assuré qu'il n'y aura pas de verbalisation pour ceux qui s'aventurent au bord de la mer.

Toute l'info sur

Les grands défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

Côté Atlantique, de nombreux maires de Nouvelle Aquitaine ont également déposé leurs dossiers en préfecture pour la réouverture des plages dès ce week-end. En Gironde, la préfecture devrait rendre son verdict vendredi. Au Pays Basque, "on veut ouvrir au plus vite, c'est-à-dire dès ce week-end", a indiqué à l'AFP Emmanuel Alzuri, le maire (SE) de Bidart, près de Biarritz: "Il y a une pression forte des habitants, qui se demandent pourquoi on peut aller dans les grandes surfaces, en montagne, en forêt, et pourquoi on ne peut pas marcher sur la plage ou aller surfer". 

Même situation dans le Nord, où les maires des communes du littoral ont saisi le préfet d'une demande d'ouverture, qui devrait rendre une réponse "dans le courant de la semaine". Dans le Pas-de-Calais, plusieurs communes littorales, dont Boulogne-sur-Mer et Wimereux, ont aussi annoncé avoir demandé une dérogation au préfet. "Nos plages du littoral sont vastes et permettent la promenade de manière individuelle ou en famille, la pratique sportive individuelle ou les activités de pêche à pieds, et ceci en toute sécurité et dans le respect des mesures de distanciation", estiment-elles notamment. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent