Déconfinement : les déplacements aériens entre le continent et la Corse restreints jusqu'au 23 juin

Déconfinement : les déplacements aériens entre le continent et la Corse restreints jusqu'au 23 juin
Population

PHASE 2 - Le décret 2020-663 détaillant les mesures générales prises par le Gouvernement pour faire face à l'épidémie de Covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire a été publié ce lundi mati au Journal Officiel. Outre les mesures sanitaires sur le port du masque et la réouverture des restaurants et terrasses, il règlemente le trafic aérien au moins jusqu'au 23 juin, dans certains territoires.

Vous pensiez pouvoir aller en Corse au cours du mois de juin ? C'est raté, à moins d'avoir une sérieuse bonne raison de vous y rendre. Dans le décret du gouvernement, portant sur les mesures prises par ce dernier concernant l'épidémie de coronavirus et publié lundi 1er juin au Journal Officiel, diverses mesures sont détaillées dont celle qui réglemente le trafic aérien entre certains territoires. 

Ainsi, jusqu'au 23 juin, les déplacements entre le continent et la Corse resteront soumis à des restrictions, précise le décret. Les déplacements par la voie aérienne sont ainsi interdits jusqu'à cette date, "sauf s'ils sont fondés sur un motif impérieux d'ordre personnel ou familial, un motif de santé relevant de l'urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé, les déplacements de personnes par transport public aérien. Cela concerne donc les trajets "au départ du territoire continental de la France à destination de l'une des collectivités mentionnées à l'article 72-3 de la Constitution ou de la collectivité de Corse ; au départ de l'une de ces collectivités à destination du territoire continental de la France", détaille le décret. 

Lire aussi

Une mise en quarantaine pourra être prescrite

Et les contrôles risquent d'être de mise. "Les personnes souhaitant bénéficier de l'une des exceptions mentionnées à l'article 10 présentent à l'entreprise de transport aérien, lors de leur embarquement, une déclaration sur l'honneur du motif de leur déplacement accompagnée d'un ou plusieurs documents permettant de justifier de ce motif", peut-on lire. Un document auquel s'ajoute un autre document, "une déclaration sur l'honneur attestant qu'il ne présente pas de symptôme d'infection au covid-19 et qu'il n'a pas connaissance d'avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol", poursuit le décret.

Toute l'info sur

Les défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

A noter également qu'une "mesure de mise en quarantaine ou de placement et maintien en isolement peut être prescrite à l'entrée sur le territoire national ou à l'arrivée en Corse (...) pour toute personne ayant séjourné, au cours du mois précédant cette entrée ou cette arrivée, dans une zone de circulation de l'infection définie par arrêté du ministre chargé de la Santé".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent