Déconfinement : les cas de masques défectueux se multiplient

Déconfinement : les cas de masques défectueux se multiplient

DECONFINEMENT - A Paris comme dans plusieurs villes, les cas de masques en tissu défectueux distribués gratuitement par les municipalités se multiplient.

Les deux millions de masques promis par la maire de Paris, Anne Hidalgo, ont commencé à être distribués dans les pharmacies partenaires. Gratuits et réutilisables, ces équipements destinés au grand public peuvent être lavés une vingtaine de fois, en théorie. Tous les Parisiens pourront en principe en avoir un, mais seulement après réservation sur le site de la ville (Paris.fr), et en échange du bon de retrait ainsi obtenu. 

Actuellement, il faut compter deux semaines, au minimum, pour espérer vous procurer ce masque en tissu, dont la qualité laisse parfois aussi à désirer. "J’ai ramené les masques à maison. Je les ai passé à la machine car ils sentaient très mauvais. L’élastique m’a claqué dans les doigts au moment de le mettre", raconte à LCI Diane, une Parisienne. "On conseille même de le repasser. J’ai une amie qui a voulu le faire. Mais le masque a fondu", poursuit-t-elle.

Toute l'info sur

Les défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?
C’est un produit livré par un distributeur français par le biais d’un grossiste italien via un filière en provenance des pays de l’est à partir d’un tissu produit en Chine.- Julien Dalmas, services techniques de la ville de Pertuis

Des coutures qui se défont. Des tissus qui fondent sous le fer à repasser. A Paris, comme dans d’autres villes de France, le problème des masques défectueux fait grincer des temps.  A Nancy, de nombreux habitants ont constaté que certains masques distribués par la mairie étaient de mauvaise qualité. "Il apparaît que 1% du stock national de Résilience présente une fragilité au niveau des coutures après le lavage", reconnaît la Ville dans un communiqué ce mercredi soir. La mairie indique qu’ils seront remplacés et a mis en place un numéro.

Dans le Vaucluse, à Pertuis, la commune a reçu un lot de 45.000 masques de mauvaise qualité. Des difficultés liées au problème d’approvisionnement, notamment. "C’est un produit livré par un distributeur français par le biais d’un grossiste italien via un filière en provenance des pays de l’est à partir d’un tissu produit en Chine", explique Julien Dalmas, directeur des services techniques de la ville de Pertuis.

Pour limiter les cas de masques défectueux, les douaniers multiplient les contrôles. Qualité, fiche produit, présence d’une notice d’utilisation, rien n'est laissé au hasard ou presque. En dépit de cette vigilance particulière, il arrive que des masques présentant des défauts passent entre les mailles du filet.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 346 morts et près de 23.000 nouveaux cas enregistrés en 24 heures en France

Procédure de destitution : les étapes qui attendent Donald Trump

EN IMAGES - Investiture de Joe Biden : 13 photos pour l'Histoire

EN DIRECT - Joe Biden veut que 100 millions de vaccins soient administrés dans les 100 premiers jours de son mandat

Covid-19 : l'explosion des variants est-elle provoquée par le vaccin Pfizer ?

Lire et commenter