Option de choix pour ces vacances, les Gîtes de France reprennent leur activité

Option de choix pour ces vacances, les Gîtes de France reprennent leur activité

VACANCES – Suite aux annonces d’Edouard Philippe permettant aux Français de se projeter pour les vacances d’été, le secteur touristique espère rattraper les pertes engendrées par le confinement. Les Gîtes de France, eux, sont conscients d’avoir une carte à jouer.

Les Français pourront profiter des vacances d’été, a annoncé Edouard Philippe jeudi 13 mai depuis Matignon et, preuve à l’appui, les a engagés à prendre leurs réservations. Aussitôt dit, aussitôt fait, le site de la SNCF a vu sa fréquentation doubler ce vendredi et les logements de vacances commencent à être réservés. "Depuis hier c’est très net", confirme à LCI Solange Escure, directrice de la fédération des Gîtes de France, indiquant une augmentation des contrats de location, passés de deux à trois par département pendant le confinement à une trentaine désormais, pour juillet et août. Pour autant, l’activité habituelle, 5 000 contrats sur l’ensemble des 95 départements un mois de mai normal, n’est pas encore atteinte, indique la directrice, sortant sa calculette : "Aujourd’hui, nous sommes plutôt à 2.850 contrats de location, presque 3 000". 

Toute l'info sur

Vacances d'été : l'ombre du coronavirus

Des gîtes dans des "petits hameaux", sans promiscuité

N’empêche qu’il y a de quoi reprendre espoir, dans un secteur qui a considérablement souffert de la crise sanitaire et des 55 jours de confinement. "Par rapport à une activité quasi-inexistante, on repart sur d’excellentes bases", se satisfait Solange Escure. Les Gîtes de France ont pour leur part enregistré une perte de 40 millions d’euros entre la mi-mars et le 30 avril, avec plus de 50 000 contrats annulés ou reportés. 

Mais la directrice de la Fédération réalise aussi qu’en ouvrant la possibilité de partir en vacances, l’occasion est trop belle pour rebondir. "On se dit qu’on a une belle carte à jouer", abonde-t-elle, consciente que les 70.000 hébergements de particuliers proposés par Gîtes de France sont une option de choix pour ces vacances un peu particulières : "Ils sont répartis sur l’ensemble du territoire, et pour la plupart du temps dans des petits hameaux, où il n’y a pas de promiscuité". Si toutes les régions sont concernées par des demandes de location, cela convient "du moment qu'on est à la campagne", les gîtes et maisons d’hôtes en Île-de-France ont bénéficié d’un regain d'intérêt peu de temps avant le déconfinement du 11 mai, comme l’a rapporté franceinfo. 

Un protocole sanitaire en attente de validation

Reste que la priorité d’aujourd’hui est de préparer l’arrivée des vacanciers dans des conditions sanitaires adaptées. Le protocole sanitaire élaboré par Gîtes de France est "entre les mains des pouvoirs publics", en attente de validation et prévoit notamment un nettoyage approfondi, avec des produits plus efficaces, et parfois plus long en fonction de la taille du logement. 

"On s’adaptera, ça fait 65 ans que Gites de France s’adapte, il n’y aucun problème", tente de rassurer Solange Escure.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Investiture : suivez la prestation de serment de Joe Biden

EN DIRECT - Covid : 1.820 décès supplémentaires au Royaume-Uni, un record

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

La vitamine D protège-t-elle des formes graves du Covid-19 ?

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

Lire et commenter