"Deux audioprothèses, un iPhone gratuit" : l’offre qui fait polémique

Population
CADEAU - Une chaîne de matériel auditif low cost fait une proposition pour le moins étonnante : un iPhone offert pour l’achat de deux audioprothèses. Une offre qui ne passe pas auprès du syndicat national de la profession.

La campagne publicitaire est alléchante, mais elle est loin de faire l’unanimité dans la profession. La chaîne d’audition low cost, Ideal Audition, a lancé une campagne publicitaire fin juin pour attirer le chaland. "Deux appareils auditifs achetés = votre iPhone offert", a repéré l’Argus de l’Assurance, repris par Le Parisien. L’offre qui est valable du 17 juin au 27 juillet fait réagir en particulier le syndicat national des audioprothésistes (Unsaf). 


"(C'est) une publicité mercantiliste qui est à l’exact opposé de ce pourquoi les pouvoirs publics, les complémentaires et la profession ont conclu l’accord du '100 % santé' : faciliter l’accès à ces biens de santé que sont les aides auditives", déplore l'Unsaf.

Pour son président, il y a un non-respect de la convention signée entre l'Assurance maladie et les syndicats professionnels. "Les fournisseurs s'interdisent de faire pression sur les assurés par des procédés destinés à drainer la clientèle au moyen de dons de toute sorte."

Les produits Apple plus adaptés ?

Du côté d'Ideal Audition, on se défend mettant en avant une facilité technique liée aux produits Apple. "Les audioprothèses sont souvent associées à des applications qui fonctionnent beaucoup mieux sur iOS (Apple) qu'Android. On veut aider ceux qui n'ont pas d'iPhone." Un état de fait confirmé par un fabricant. Dans ce cas précis, le cadeau proposé est un iPhone 6s (génération 2015) de 16 GO qui est vendu actuellement 150 euros neuf.

En vidéo

Les prothèses auditives totalement remboursées à partir de 2021

En 2011, Alain Afflelou s'était attiré les foudres des professionnels en proposant, sur le même modèle que ses lunettes, une offre "tchin-tchin" à 1 euro la seconde paire pour des audioprothèses. Dernière polémique en date, l'assistant d'écoute de Lidl sorti en décembre 2018, qui n'avait, lui, pas de "vertu thérapeutique".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter