Blob, dégagisme, zèbre, remontada... Découvrez les nouveaux mots du Larousse

Le nouveau Petit Larousse 2021 sera disponible dès le 3 juin prochain. Les mots "coolitude", "influenceur" ou encore "remontada" y figurent.
Population

VOCABULAIRE - Le dictionnaire Larousse adapte chaque année son catalogue aux usages courants de la langue française. En 2021, plusieurs "nouveaux" mots apparus ces dernières années dans la société y apparaîtront officiellement.

Féminicide, black bloc, antivax, influenceur, chatbot... Vous connaissez peut-être tous ces mots, vous en utilisez sûrement quelques-uns depuis des années sans même vous questionner. Et pourtant, ils viennent juste de gagner leur entrée dans le dictionnaire ! 

150 "nouveaux" mots feront leur arrivée dans le Petit Larousse 2021, disponible le 3 juin en librairie. Parmi eux, plusieurs dont vous n'avez peut-être jamais entendu parler. Ce mardi, Le Point a révélé la définition attribuée par le référent de la langue française à vingt d'entre eux.

Quelle définition pour ces mots du langage courant ?

Pratiquement entré dans le langage courant, régulièrement mentionné dans les médias, le féminicide est "le meurtre d'une femme ou d'une jeune fille, en raison de son appartenance au sexe féminin". En France, depuis le début de l'année, 34 féminicides ont été recensés par les associations de lutte contre les violences faites aux femmes.

Les black blocs, rapidement reconnaissables lors des grands événements sociaux, ont été définis par un "groupe de militants radicaux, anarchistes ou autonomes, organisés pour attaquer, souvent avec violence, les symboles de l'État et/ou du capitalisme (forces de l'ordre, banques, etc.) lors de manifestations. Leur nom vient de leur mode de déplacement, en bloc compact, et de leur tenue vestimentaire, noire".

Un antivax, ou être antivax, correspond à l'appartenance à "un mouvement d'opinion marqué par une opposition à la vaccination en général, dont il remet en cause l'efficacité et l'innocuité". Ils sont particulièrement nombreux aux Etats-Unis, au point que la rougeole, maladie infantile éradiquée du continent en 2000, a refait son apparition l'année dernière.

Lire aussi

Côté technologie, les chatbots - comme celui de LCI - désormais utilisé par de nombreux sites internet ont été définis par "un programme informatique basé sur l'intelligence artificielle, capable de répondre en temps réel aux questions d'un internaute, faisant ainsi office de conseiller virtuel"

Et les influenceurs, incontournables pour qui fréquente Youtube, Instagram ou le récent Tiktok, sont officiellement décrits comme tel : "1. Personne qui, par sa position sociale, sa notoriété et/ou son exposition médiatique, a un grand pouvoir d'influence sur l'opinion publique, voire sur les décideurs. 2. Spécial. Personne qui, en raison de sa popularité et de son expertise dans un domaine donné (la mode, par exemple), est capable d'influencer les pratiques de consommation des internautes par les idées qu'elle diffuse sur un blog ou tout autre support interactif (forum, réseau social, etc.)."

Et ceux-là, vous les connaissiez ?

La science est un monde à part où chaque découverte ou technologie est baptisée, parfois sans trop savoir comment ! Ainsi, le blob fait son entrée dans le dictionnaire, comme étant le "nom courant de Physarum polycephalum, champignon (…) capable de se déplacer et doué d'une forme d'apprentissage fondée sur l'absorption de molécules issues de son environnement ou de la fusion avec un autre blob". L'occasion de révéler au grand public l'existence de ce phénomène de la biologie. 

Côté santé humaine, le domaine de la psychologie a soumis non pas une ni deux mais bien trois appellations, qui passent du jargon médical à la reconnaissance par le grand public. Tout d'abord, le quotient émotionnel (QE) est désormais décrit comme étant la "capacité, évaluée par des tests, à percevoir ses propres émotions ainsi que celles des autres, à les comprendre et à les utiliser à bon escient (notamment pour atteindre un objectif clairement défini)". Ensuite, la technique de EMDR est reconnue comme une "psychothérapie utilisant des mouvements oculaires et/ou des stimuli sensoriels en alternance à gauche, puis à droite, pendant l'évocation des souvenirs perturbants".

Enfin, grâce à la psychologue Jeanne Siaud-Facchin le mot Zèbre ne définit plus seulement l'animal exotique mais également "une personne surdouée (...) afin de dépasser les représentations attachées aux termes 'surdoué', 'haut potentiel', 'enfant précoce'".

Lire aussi

Celui-ci ne surprendra pas les sportifs : la remontada (de l'espagnol, remontée) fait son entrée dans le dictionnaire sous cette définition : "1. Sport. Remontée de score inattendue permettant à l'équipe qui perd d'emporter la victoire dans un match de football, alors qu'il y avait un grand écart de points entre les deux équipes ; par extension, victoire inespérée d'une équipe ou d'un joueur lors d'une compétition, quelle qu'elle soit. 2. Fam. Retour au premier plan, victoire spectaculaire d'un parti ou d'un homme politique, après une défaite électorale, une traversée du désert, etc."

S'en suit plusieurs mots qui découlent de phénomènes sociaux-politiques. Tel que dégagisme, soit "l'attitude d'insoumission et de rejet prônant l'éviction, par la voie des urnes ou la révolte, des détenteurs du pouvoir sans nécessairement vouloir prendre leur place". Arrive aussi le frugalisme, qui est un "mode de vie consistant à vivre en dessous de ses moyens et à épargner afin de quitter la vie active bien avant l'âge légal de la retraite (à 35 ans environ), avec pour objectif de se soustraire à la société de consommation". Ou encore la gréviculture, à savoir la "tendance à recourir de manière quasi systématique à la grève, lors d'un conflit social, et à instituer ainsi un rapport de force avec le patronat (...) comme préambule à tout dialogue et à toute négociation". L'adjectif illibéral est, lui, reconnu comme étant "opposé au libéralisme, à ses principaux fondements, tels que la séparation des pouvoirs, l'indépendance de la justice, l'État de droit et les libertés individuelles".

Nos collègues du Point cite aussi l'apparition de hipstérisation dans le Petit Larousse, qui décrit la "transformation d'un lieu (quartier, ville, etc.) populaire par l'arrivée en nombre de hipsters", comme un synonyme de gentrification et boboïsation. Ainsi que le mot nordique hygge, soit le "sentiment de bien-être et de sérénité caractéristique de l'art de vivre danois, fondé sur les plaisirs authentiques du quotidien".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent