Elisa, tuée par des chiens : l'incompréhension de ses proches, en quête de vérité

Elisa, tuée par des chiens : l'incompréhension de ses proches, en quête de vérité
Population

"ON EST HANTÉS" - A l'aube des funérailles d'Élisa P., tuée par des chiens lors d'une balade dans la forêt de Retz, dans l'Aisne, sa famille livre un témoignage poignant à nos confrères du Parisien. Plus de dix jours après le drame, l'absence de vérité autour des circonstances de sa mort les hante.

Ce samedi, Élisa sera inhumée dans son village natal de Rébénacq, dans les Pyrénées-Atlantiques. Le 16 novembre dernier, cette jeune femme de 29 ans perdait la vie dans la forêt de Retz, dans l'Aisne, au cours d'une balade, mordue par des chiens, ce qui avait entraîné une hémorragie. Mais pour la famille d'Élisa P., les funérailles ne leur permettront pas d'accepter cette tragique disparition.

Un hommage dans la plus stricte intimité, qui ne fera pas taire toutes les questions que se posent Christophe, compagnon et père de leur petit Enzo, dont Élisa était enceinte de six mois au moment des faits. Ni de sa maman, Nathalie, ou de son oncle maternel, Vincent. Pourquoi Elisa a-t-elle perdu la vie ? Pourquoi a-t-elle attaqué par des chiens, lorsque avait lieu ce jour-là une chasse à courre ?"On ne vit pas, on survit, confie au journal Le Parisien Sandrine, la sœur de Christophe. On est hantés par 1000 questions que l'on retourne sans cesse, et auxquelles nous n'avons pas de réponses." 

"Enzo sera inhumé dans le même cercueil que sa maman"

La maman d'Élisa, qui tient une épicerie à Rébénacq, accueillait encore les clients jusqu'à jeudi. Un moyen, pour Nathalie, qui a perdu son mari et le père de la défunte il y a peu, de ne pas perdre pied. "Je ne peux pas faire autrement que d'être là, soutient-elle. J'en ai besoin, pour ne pas penser à autre chose."

Lire aussi

Aujourd'hui, Christophe veut que justice soit faite, pour Élisa et leur petit Enzo. "Il sera inhumé dans le même cercueil que sa maman, confie-t-il au Parisien. Qu'ils soient ensemble, s'il y a une vie après." Et Christophe, qui venait d'emménager avec Élisa, qui avait posé quelques jours avant le drame ses valises à son domicile de Saint-Pierre-Aigle, assure qu'il honorera leur projet de vie. Un projet de faire l'acquisition d'un terrain dont le couple était tombé amoureux. "Ce terrain que l'on voulait pour nous et nos animaux, je m'y installerai, assure-t-il au quotidien. Je le ferai pour elle. Et cet endroit, je l'appellerai Élisa."

En vidéo

Femme morte tuée par des chiens : ce que l'on sait

L’autopsie réalisée à l’institut médico-légal de Saint-Quentin a permis de déterminer que le décès s'était produit entre 13h et 13h30 et qu'il avait pour origine une hémorragie consécutive à plusieurs morsures de chiens aux membres supérieurs et inférieurs ainsi qu'à la tête, certaines morsures étant ante-mortem et d'autres post-mortem.

Des prélèvements ont été effectués sur 67 chiens, ceux appartenant à la victime et 62 chiens de chasse, dont 21 avaient participé à une chasse à courre ce jour-là sur ce secteur. Les résultats de ces analyses sont encore attendus.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter