Val d'Oise : troisième agression d'enseignants par un lycéen en quelques jours

Population

VIOLENCE - Depuis l'agression de deux enseignantes dans un lycée de Tarverny (Val d'Oise) ce lundi, les professeurs ont fait valoir leur droit de retrait et les cours n'étaient pas assurés ce mercredi. Deux autres agressions d'enseignants avaient eu lieu dans le département les jours précédents.

C'est le troisième lycée du Val d'Oise touché par une affaire de violences envers des professeurs en seulement quelques jours. Après l'agression de deux enseignantes lundi, giflées par un élève du lycée Louis-Jouvet à Tarverny, les enseignants de cet établissement ont fait valoir leur droit de retrait dès lundi, et les cours n'étaient pas assurés mercredi.

Voir aussi

Le lycéen en question avait une altercation avec une professeure dans les couloirs du lycée Louis-Jouvet quand une autre collègue est venue lui apporter de l'aide. Les deux professeures "ont reçu des gifles", a indiqué la direction des services départementaux de l'éducation nationale (DSDEN), confirmant une information du Parisien. L'élève a été renvoyé à titre conservatoire, le temps qu'un conseil de discipline soit organisé.

En vidéo

VIDÉO - Seine-Saint-Denis : un lycée face à la violence

Il s'agit de la troisième agression de ce type dans le Val-d'Oise, en quelques jours. A Osny, un lycéen soupçonné d'avoir agressé vendredi l'enseignant qui voulait lui confisquer son portable, a été mis en examen pour violence aggravée. Âgé de 17 ans, il avait fait un croche-pied à un professeur d'histoire-géographie, qui a souffert d'un léger traumatisme crânien et a été hospitalisé.

Quelques jours plus tôt, le 30 septembre, à Sarcelles, un lycéen de 19 ans a violemment frappé son professeur d'EPS. Il a été condamné vendredi en comparution immédiate à huit mois de prison, dont quatre avec sursis avec mise à l'épreuve.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter