Le 5 novembre à 16h47, les femmes travailleront bénévolement jusqu'à la fin de l'année

Population

(IN)ÉGALITÉ - Entre le 5 novembre à 16h47 et le 31 décembre, les femmes travailleraient bénévolement du fait des inégalités de salaire avec les hommes. C'est le calcul effectué par la newsletter féministe Les Glorieuses.

A travail égal... les hommes sont mieux payés que les femmes. C'est pour faire prendre conscience de ces inégalités que depuis plusieurs années, la newsletter féministe Les Glorieuses calcule le jour et l'heure à partir desquels on peut considérer que les femmes travaillent bénévolement jusqu'à la fin de l'année en cours. Et pour 2019, ce sera à partir de 16h47 ce mardi 5 novembre.

Lire aussi

"Cette date a été calculée en prenant le chiffre des inégalités de salaire d'Eurostat (15,2%). L'écart a été rapporté au nombre de jours ouvrés en 2019, ce qui a donné le 5 novembre à 16h47" explique la fondatrice des Glorieuses, l'économiste Rebecca Amsellem. "Nous avons certes observé une évolution à hauteur de 0,5 point, sauf qu'à ce rythme-là, ce ne sera qu'en 2168 que les femmes seront aussi bien rémunérées que les hommes" ajoute-t-elle.

En vidéo

Égalité hommes-femmes : vers une transparence des salaires ?

Pour enrayer les inégalités de salaires, le mouvement #5novembre16h47 demande au gouvernement de mettre en place trois mesures : demander aux entreprises de mettre en place un certificat d'égalité salariale pour prouver qu'elles paient hommes et femmes de façon identique ; inviter les entreprises à la transparence des salaires pour libérer la parole et inciter à plus d'égalité ; instaurer un congé paternité équivalent au congé maternité post accouchement. Plutôt que de faire la grève, ce sont ces propositions que Les Glorieuses soumettront dans une pétition lancée le 5 novembre.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter