Non, une publicité pour des préservatifs ne met pas en scène Emmanuel Macron

Population

Toute L'info sur

À la loupe

TRUCAGE - Des internautes se sont amusés à détourner une publicité pour la marque de préservatifs Manix, en y plaçant une photographie du président de la République. Ces prétendues affiches publicitaires s'afficheraient dans le métro parisien ou dans une rue aux Antilles. Ces mêmes photomontages, assez grossiers, avaient déjà été partagés en 2018.

"Qui aurait vu le Général de Gaulle poser pour un pub de préservatif ?" questionne sur Twitter la centriste Sandra Fellous, ancienne élue du comité de gestion de la Caisse des écoles du 4e arrondissement de Paris, en postant une photo de ce qui serait une publicité de la marque Manix dans le métro parisien. On y découvre le président Emmanuel Macron et un jeune homme torse nu, se tenant par la taille. 

D'autres internautes postent cette même publicité, sur un panneau d'affichage extérieur, prétendument aux Antilles.

Il s'agit là en réalité d'un grossier photomontage. On observe sur le torse du Président le logo AFP. L'agence de presse française marque ainsi ses photographies sur son site internet - comme on l'observe ci-dessous -, un moyen d'empêcher les téléchargements illégaux. Pour les obtenir sans flocage, et sous le format souhaité, les utilisateurs doivent acheter la photographie.

Ce cliché d'Eliot Blondet a été pris le 28 septembre 2018, lors de la visite d'Emmanuel Macron à Saint-Martin un an après que les ouragans Irma et Maria ont frappé cette île caribéenne. Le jeune homme qui fait face au président s'appelle Dimitri, il avait à l'époque 19 ans et suivait des études pour obtenir un CAP.

Cette rencontre avec des jeunes du quartier Orléans avait créé la polémique : sur une autre photographie, ce même Dimitri affichait un doigt d'honneur, tout en posant à nouveau aux côtés de M. Macron. Marine Le Pen avait qualifié la photo "d'impardonnable", poussant le cousin de Dimitri à expliquer ce geste: "le doigt d'honneur, je sais que ce n'est pas bon", avait reconnu Réaulf Flemming, mais ce n'était pas du tout contre le président. Sur le moment, il a juste fait ça pour le style. Il a fait ça envers les gars qui ne veulent pas qu'on avance dans la vie." 

De fausses informations avaient par la suite circulé sur les réseaux sociaux concernant le sort des jeunes hommes, certains affirmant que l'un des deux hommes était impliqué dans le braquage d'une bijouterie et avait fait l'objet d'une garde à vue. Les autorités avaient démenti la rumeur.

Un photomontage datant de 2018

Le montage quant à lui n'est pas nouveau, il avait été réalisé peu de temps après la visite présidentielle sur l'île de Saint-Martin. La campagne au long cours de Manix, "Smart is sexy", battait alors son plein et de nombreuses affiches étaient visibles en France.

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter