TGV : coupé à Vendôme par les salariés d'Arjowiggins, le trafic vers le Sud-Ouest perturbé jusqu'à ce soir

Population
PERTURBATIONS - Pendant près de cinq heures ce lundi, le trafic SNCF de la ligne Paris-Bordeaux a été coupé à hauteur de Vendôme en raison d'une manifestation de salariés d'Arjowiggins de Bessé (Sarthe). La circulation a repris "très progressivement" vers 16h. Ils dénonçaient la possible liquidation de leur papeterie à la veille de la décision du tribunal de commerce.

Ils ont tenté le tout pour le tout. Les salariés de la papeterie Arjowiggins de Bessé-sur-Braye (Sarthe) ont organisé lundi à la mi-journée une opération coup de poing à la gare de Vendôme. Ils ont bloqué de 11h20 jusqu'à 16h, soit près de cinq heures, le trafic des trains de cette gare paralysant, du même coup, le trafic entre Paris et le Sud-Ouest, notamment Bordeaux. Les salariés d'Arjowiggins - fabriquant français de cartes grises et de nombreux documents officiels - sont menacés par la liquidation de leur entreprise vieille pourtant de 400 ans et ont décidé d'agir à la veille de la décision du tribunal de commerce de Nanterre. 


Dans un tweet, la SNCF indique que le trafic des trains a repris "très progressivement" à partir de 16h avec des perturbations importantes prévues jusque dans la soirée. "L'interruption des circulations suite à la présence de manifestants sur les voies en gare de Vendôme TGV a duré près de 5h, de 11h20 à 16h", a fait savoir la société ferroviaire sur son compte Twitter. "Les circulations reprennent très progressivement avec d'importants retards jusqu'à ce soir." 

La SNCF recommande aux voyageurs de consulter son application avant de se déplacer. Pas moins de 24 trains et 12.000 voyageurs ont été directement impactés par cette interruption de trafic déclarait la SNCF plus tôt dans l'après-midi.

La gare du Mans également perturbée

Autre perturbation, en gare du Mans cette fois : des forains mécontents ont occupés les voies à la mi-journée provoquant là-aussi des retards dans les deux sens entre Le Mans et Rennes.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter