Les Français croient davantage leurs proches que les médias

Les Français croient davantage leurs proches que les médias

MEDIAS - Selon une récente étude internationale menée par l'organisme de sondage Ipsos dans 27 pays, seulement 36% des Français affirment avoir confiance envers les médias. A l'échelle mondiale, 52% de la population estime que la presse écrite diffuse une large proportion de "fake news". La seule source d'information ayant gagné en fiabilité ces dernières années est le bouche à oreille.

Si ils ne sont pas surprenants, les résultats du dernier sondage Ipsos montrent que la défiance envers les médias s'est encore intensifié cette année. Publiée ce vendredi, cette étude "Ipsos global advisor" a été réalisée en ligne dans 27 pays du 25 janvier au 8 février auprès de 19 541 personnes, dont environ 1000 Français. Ces derniers sont seulement 37% a affirmer avoir confiance dans la télévision et la radio, et 36% dans les journaux et les magazines. 

L'étude souligne aussi que leur confiance des Français à l'égard des sources d'information s'est particulièrement dégradée ces cinq dernières années, quel que soit le support : les médias papiers enregistrent -21% de score de confiance en 5 ans, les médias audiovisuels -28%.

Lire aussi

La méfiance augmente concernant les fausses informations

Les Français sont ainsi 48% a penser que journaux et magazines véhiculent fréquemment des fausses informations. Une proportion qui monte à 52% pour la télévision et la radio. En queue de peloton mondiale, les trois pays faisant le moins confiance aux médias sont la Serbie (82% de la population), la Hongrie (78%) et la Russie (68%).

La majorité de la population mondiale, 52% en moyenne, estime que la presse écrite diffuse "une large proportion" de fausses informations. Même résultat en ce qui concerne télévision et radio. Les Américains, eux, sont 61% à estimer que ces médias véhiculent fréquemment des fausses informations, contre 55% pour la presse écrite. Une tendance en hausse qui s'explique notamment par l'utilisation massive du terme "fake news" par Donald Trump depuis son arrivée à la maison blanche pour discréditer ses opposants et les médias. La montée en puissance des trolls et autres faux sites d'information sur le web et les réseaux sociaux sont une autre explication au phénomène de défiance généralisée.

Les Français font davantage confiance à leurs proches

La confiance dans les relations de proximité comme source d'information est quant à elle en augmentation : 26% des sondés, soit plus d'un Français sur quatre, reconnaissent ainsi avoir davantage foi en une information délivrée par une personne qu'il connaissent personnellement plutôt que par une source officielle.

"Alors qu'il n'a jamais été aussi facile d'accéder à l'information, où qu'elle soit dans le monde, ce sont finalement les règles de la proximité qui s'appliquent, comme si seul le bouche à oreille, au sens propre, pouvait inspirer confiance : seules les relations personnelles ont gagné en fiabilité au cours des cinq dernières années", remarque Yves Bardon, directeur de la prospective chez Ipsos.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 62 blessés parmi les forces de l'ordre, 81 interpellations

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

CARTE - Confinement : calculez la zone de 20 km autour de chez vous

Lire et commenter