Faut-il "déclarer son amour pour la France" afin d'obtenir un titre de séjour en Essonne ?

Capture d'écran du dossier à compléter pour une première demande d'un titre de séjour en Essonne
Population

À LA LOUPE - La capture d'écran circulant sur les réseaux sociaux a indigné de nombreux internautes. Est-il vrai que le dossier de demande d'un titre de séjour en Essonne exige de déclarer dans "un argumentaire de 30 lignes" son amour pour la France et le département ?

Témoigner de sa flamme pour un département et ses agents afin de bénéficier d'un titre de séjour. C'est ce qui étonne des internautes. Un tweet partagé ce mercredi 17 juin, accuse la préfecture de l'Essonne d’avoir ajouté une étape peu ordinaire à l'une de ses démarches en ligne. Capture d'écran à l'appui, l'internaute montre qu'il est désormais demandé à quiconque veut déposer un premier dossier de candidature à un titre de séjour de déclarer son "amour de la France, des valeurs républicaines et tout particulièrement de la préfecture de l'Essonne et de ses agents".

Une mention qui n'a rien d'obligatoire

En commentaires, de nombreuses personnes se demandent s'il s’agit d'une "blague de mauvais goût", ou d'une fausse information, réclamant des explications de  la préfecture. 

L'information est pourtant facilement vérifiable par une simple inscription sur le site http://demarches-simplifiees.fr. Lancée par le gouvernement en mars dernier, cette "plateforme de dématérialisation destinée aux administrations" doit permettre à "tous les organismes assurant des missions de service public de créer des démarches en quelques minutes et de gérer les demandes des usagers sur une plateforme dédiée". 

Toute l'info sur

À la loupe

Entre autres informations d'identité demandées, preuves de présence dans l'Hexagone et pièces justificatives en tout genre, une dernière case apparaît en effet sur le site. Il permet bien d'y rédiger cet "argumentaire de 30 lignes". Ce champ, parce qu'il ne comporte pas d'astérisque, n'est cependant pas "obligatoire".

Dans un communiqué de presse, la préfecture confirme bien que cette mention figure "depuis le 15 juin" sur ce formulaire en ligne. Date à laquelle "plusieurs téléservices" ont été mis en ligne afin de permettre aux usagers "de limiter leurs déplacements pour déposer leur demande" en ces temps de crise sanitaire. Un dispositif qui a "occasionné de nombreuses modifications", "effectuées en peu de temps, et par un seul agent", lit-on dans le communiqué, qui précise que cette version était encore "en cours de test".  Et d'expliquer que cette dernière mention relèverait "d'une initiative individuelle inappropriée" qui n'avait "fait l'objet d'aucune validation".  

Face à la surprise qu'a provoquée cette portion de texte, LCI a constaté que la préfecture de l'Essonne a bel et bien bloqué le dépôt de dossier pour cette démarche ce 19 juin peu après midi. 

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent