Femmes de chambre du park Hyatt Vendôme : fin de grève, après 87 jours de mobilisation

Femmes de chambre du park Hyatt Vendôme : fin de grève, après 87 jours de mobilisation

Population
DirectLCI
MOUVEMENT SOCIAL - En grève depuis 87 jours, une grande partie du personnel du palace Hyatt Vendôme, à Paris, reprendront le travail lundi 24 décembre. Un accord a été conclu avec la direction : les salaires seront revalorisés, mais les équipes en sous-traitance ne seront pas intégrées aux effectifs de l'hôtel, comme initialement réclamé.

Elles ont tenu 87 jours. 87 jours de grève pour les femmes de chambre du palace de luxe Park Hayatt de la place Vendôme, à Paris, qui réclamaient de meilleures conditions de travail. Vendredi 21 décembre,  un accord a été conclu entre la direction de l'hôtel, le prestataire de nettoyage STN et les représentants du personnel. 


A l'origine de la mobilisation, les grévistes portaient deux revendications principales : l'intégration chez Hyatt des équipes embauchées en sous-traitance, ainsi que la revalorisation des salaires (à hauteur de trois euros par heure) des employés internes au Park Hyatt. Seule l'une d'entre elles a été obtenue au sein de l'accord. En effet, le groupe hôtelier indique, par voie de communiqué, que "la CGT a abandonné la revendication d'intégrer le personnel de la société au Park Hyatt Paris Vendôme". 

Alignement des salaires

Ce qui n'empêche pas le syndicat de parler d'une "victoire éclatante". Didier Del Rey, de la CGT Commerce de Paris, indique à l'AFP que les grévistes ont obtenu gain de cause sur "les revendications les plus importantes". Car les salariés en sous-traitance ont obtenu le droit de se porter candidats pour devenir représentants de proximité au sein du palace lors des prochaines élections professionnelles en 2019. Un "véritable pied de nez aux ordonnances Macron qui ont exclu ces salarié(e)s de leur droit à être représenté(e)s dans les entreprises utilisatrices", selon les représentants du personnel.


Autre victoire : celle de l'alignement des salaires. Ils seront en effet alignés sur l'établissement du Hyatt Etoile, qui propose un traitement plus favorable. La mise en place interviendra en 2019, lors des négociations annuelles obligatoires. Après une longue grève, les employées du palace reprendront le travail lundi, jour du réveillon de Noël. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter