Fleuron de la gastronomie française, la pomme de terre de Noirmoutier obtient son label IGP

Fleuron de la gastronomie française, la pomme de terre de Noirmoutier obtient son label IGP
Population

DISTINCTION - La pomme de terre Noirmoutier a reçu le label européen d’Indication géographique protégée (IGP), un gage de qualité et d'authenticité pour le consommateur.

Elle a un goût inimitable et une histoire unique. La célèbre pomme de terre de l'île de Noirmoutier a reçu mercredi le label d'Indication géographique protégée (IGP).  La Commission européenne récompense ainsi la "réputation" du tubercule, "construite sur plus de deux siècles d'histoire à travers l'attrait qu'elle a suscitée tant au niveau des consommateurs régionaux qu'étrangers". 

Plantée dans une terre sablonneuse, "la Noirmoutier" se distingue d'abord par son goût sucré. Elle est aussi la plus précoce des pommes de terre primeurs françaises. Des caractéristiques qui sont directement liées aux propriétés des sols de l'île, située au large de la Vendée, d'où l'attribution de ce précieux sésame. "On est fier car on la plante et on la récole à la main", explique Nicolas Garnier, exploitant agricole à Noirmoutier.

Il existe cinq variétés de la pomme de terre de Noirmoutier. La plus rare, la "bonnotte", avait failli disparaître après-guerre au profit d'une variété plus rentable. Mais sa culture a été relancée dans le milieu des années 1990. Chaque année, une fête consacrée à la "bonnotte", organisée fin avril-début mai, attire plusieurs milliers de personnes. 

Lire aussi

1.475 produits agricoles ont obtenu l'IGP

Créé en 1992, le label européen IGP identifie un produit agricole, brut ou transformé, lié à son origine géographique. Pour l'obtenir, une étape au moins parmi la production, la transformation ou l'élaboration du produit, doit avoir lieu dans cette aire géographique délimitée. "C’est une garantie que les pommes de terre viennent bien de Noirmoutier, que c’est un produit naturel et authentique", souligne Nicolas Paille, directeur de la coopérative agricole de Noirmoutier.

Le label permet a notamment pour objectif de lutter contre la contrefaçon. Il rassure aussi les consommateurs et permet ainsi doper les ventes de productions dites traditionnelles. Aujourd’hui, plus de 1.475 produits agricoles (dont environ 140 en France) sont protégés et enregistrés dans la base de données européenne.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent