Costa Rica : la famille française soupçonnée d'avoir réintroduit la rougeole autorisée à quitter l'hôpital, mais pas le pays

Population
DirectLCI
SUITE - Le couple de Varois et leur enfant de 5 ans, infectés par la rougeole et placés en quarantaine dans un hôpital costaricien il y a dix jours, ont pu regagner en fin de semaine la résidence où ils logeaient avant l'apparition des symptômes. Ils ne pourront quitter que mercredi le petit territoire d'Amérique centrale où la maladie n'était pas apparue depuis 2014.

La famille française restée plus d'une semaine en quarantaine au Costa Rica après avoir contracté la rougeole a quitté l'hôpital. "Ils se sont rendus dans la résidence où ils logeaient" dans la station balnéaire de Santa Teresa de Cobano, sur la côte Pacifique, ont précisé les autorités sanitaires en fin de semaine, précisant qu'"ils doivent rester au Costa Rica jusqu'au 6 mars" sur indication médicale, et rentreront en France à cette date. 


"Merci de nous avoir aidé à garder le sourire", a notamment écrit en espagnol la famille, originaire du Var selon Var Matin, au personnel de l'hôpital où elle a été accueillie, relaie un journal local.

Les trois Français, un couple et leur enfant de cinq ans était arrivés au Costa Rica le 18 février. Après une nuit dans un hôtel à San José, ils avaient pris le chemin de Santa Teresa de Cobano mais l'apparition de symptômes chez l'enfant les avaient conduits à se rendre à l'hôpital de Puntarenas, à 92 km de San José, où ils ont été placés en quarantaine. 


Selon le ministère de la Santé, l'enfant n'était pas vacciné contre la maladie. Les parents, dont le statut vaccinal n'a pas été précisé, ont également été touchés par le virus, mais sans présenter de symptômes, à l'exception d'un "peu de fièvre" pour le père. Le Costa Rica a enregistré son dernier cas de rougeole autochtone en 2006 et poursuit une campagne gratuite de vaccination, selon le ministère de la Santé. Cette maladie grave et très contagieuse peut être prévenue par deux doses d'un vaccin "sûr et efficace", selon l'OMS, qui déplore la diffusion de fausses informations sur le vaccin, notamment dans les pays riches. Le dernier cas importé de rougeole au Costa Rica remonte à 2014.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter