L'Assemblée vote le passage de 14 à 28 jours du congé de paternité

L'Assemblée vote le passage de 14 à 28 jours du congé de paternité
Population

PARENTALITÉ - L'Assemblée nationale a voté pour l'allongement du congé paternité de 14 à 28 jours, dont 7 jours obligatoires. Annoncé le 22 septembre dernier par le président de la République, il entrera en vigueur le 1er juillet 2021.

La mesure a été adoptée à la quasi unanimité (63 voix pour, 2 abstentions) en première lecture. Les députés se sont prononcés ce vendredi pour le doublement du congé paternité, de 14 à 28 jours dont 7 obligatoires. Mesure phare du projet de budget de la sécurité sociale pour 2021, l'Elysée avait annoncé ce doublement du congé paternité le 22 septembre.

Le 1er juillet prochain, le congé paternité passera donc de 14 jours actuellement (si l'on compte trois jours de congé de naissance) à 28 jours, pris en charge par la Sécurité sociale. Pour les salariés, l'employeur aura, comme maintenant, trois jours à sa charge dans le cadre du congé de naissance. Les parents devront obligatoirement prendre 7 jours de ce congé. Les entreprises qui ne respecteraient pas cette obligation seraient passibles d'une amende de 5e classe, soit 7500 euros, ainsi que des dommages et intérêts, comme cela est déjà en vigueur pour le congé maternité. 

Lire aussi

Le coût de la mesure pour la branche famille sera de 260 millions d'euros l'an prochain, puis 520 millions en 2022, en année pleine.

Selon le rapport sur les "1000 premiers jours" remis le 8 septembre au gouvernement par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, au nom d'une commission d'experts, le temps est un facteur primordial pour nouer le lien entre l'enfant et le parent, et les 14 jours en vigueur jusqu'ici paraissaient trop courts pour établir ce lien. Selon son entourage, "le président de la République a été sensible à la forte attente sur le sujet"

67% des parents ont recours au congé paternité

Actuellement, le taux de recours au congé paternité n'est que de 67%. Un chiffre qui masque en outre de fortes disparités puisque seuls 50% des salariés en CDD y auraient recours. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

EN DIRECT - Covid-19 : le PIB baissera au quatrième trimestre, confirme Bruno Le Maire

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent