Des wagons de RER sont-ils réservés aux femmes pendant la grève ?

Des wagons de RER sont-ils réservés aux femmes pendant la grève ?
Population

Toute L'info sur

Les grèves contre la réforme des retraites d'Emmanuel Macron

À LA LOUPE - Des vidéos circulant sur Twitter montrent des agents de la SNCF en train de restreindre l'accès des hommes à certains wagons. Selon le groupe, ces voitures ne sont pas réservées aux femmes durant la grève, mais aux "personnes vulnérables".

Les images de la cohue dans le réseau de transport parisien durant la grève ont été largement relayées sur les réseaux sociaux. Des files d'attente pour accéder aux quais, des bousculades devant les portes, la mobilisation syndicale contre la réforme des retraites a vu son lot d'images immanquables. 

Lire aussi

Dans les gares du RER, des agents de la SNCF ont parfois été postés pour fluidifier l'entrée et la sortie des passagers et faire en sorte d'éviter les incidents liés à l'affluence. Une situation constatée par plusieurs internautes se présentant comme journalistes. 

L'un d'eux a publié sur Twitter, jeudi 12 décembre dans l'après-midi, une vidéo montrant, selon lui, des "agents de la sûreté ferroviaire SNCF de la Gare du Nord, réserv(ant) l’accès à plusieurs wagons du RER B uniquement aux femmes". Ce journaliste explique que cela permet "notamment d’éviter les 'frotteurs' dans les trains bondés". 

Des wagons "réservés" aux femmes ? La SNCF dément

Ce genre d'initiative existe dans différents pays, comme au Japon, ou au Brésil, où certaines rames de métro sont réservées aux femmes à des horaires spécifiques pour tenter de répondre au fléau des agressions sexuelles dans les transports. Mais serait-ce le cas en France ? Contactée par LCI, la direction de la communication de la SNCF dément. 

La SNCF reconnaît que certains agents ont pu restreindre l'accès à certaines "voitures" pour favoriser l'accès des "personnes les plus vulnérables". "Ces voitures ne sont pas du tout réservées exclusivement aux femmes. Il s’agit d’images tournées aux heures de pointe, des moments propices aux bousculades. En prenant cette initiative, les agents de la sûreté ferroviaire mettent en sécurité dans les premières voitures de la rame les personnes les plus vulnérables, les gens avec enfant, les femmes seules, les personnes handicapées… et ils permettent ainsi qu’elles ne chutent pas en se faisant bousculer", explique la communication du groupe. Toutefois, la SNCF assure : "Si la voiture n’est pas pleine au moment du départ, tout le monde peut être amené à prendre place dans cette voiture."

Le trafic toujours perturbé vendredi et ce week-end

Vendredi, le trafic restera fortement perturbé avec notamment 1 TGV sur 4 en circulation et 8 lignes de métro fermées, au 9e jour de grève contre la réforme des retraites, ont annoncé jeudi les deux entreprises. La situation ne devrait guère s'améliorer au cours du week-end. Samedi, "la RATP concentrera ses efforts sur l'après-midi entre 13 heures et 18 heures", et la journée de dimanche devrait "connaître un trafic extrêmement réduit", a prévenu dans un communiqué la régie, qui donnera plus de détails vendredi à 17 heures.

Plus d'un cheminot sur six (17,3%) était en grève jeudi, un peu plus que mercredi, les conducteurs et contrôleurs restant particulièrement mobilisés, selon les chiffres publiés dans la matinée par la direction de la SNCF.

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent