Grève : les accidents de la route en hausse, les trottinettes et les vélos les plus concernés

Bouchons et grèves : hausse des accidents de vélos et trottinettes

DOMMAGE COLLATÉRAL - Entre les voitures, quatre fois plus nombreuses qu'à la normale, une augmentation de plus de 100% du nombre de cyclistes et des Parisiens qui s'adonnent à de nouveaux moyens de transports sans se protéger, les accidents de la route explosent dans la capitale.

Quand solution alternative rime avec mise en danger. Selon les pompiers de Paris, les accidents de la route sont en hausse de 20% dans la capitale, depuis le début de la grève le 5 décembre dernier. Avec des conditions de circulation qui ne cessent de se détériorer dans la capitale, le chiffre n’est pas si surprenant. Principaux concernés : les piétons et les deux-roues. 

Toute l'info sur

La réforme des retraites d'Emmanuel Macron

Lire aussi

Vélos, trottinettes, piétons, voitures... la dure cohabitation

D’une part, il y a le nombre de véhicules sur la route, qui explose. Pour preuve : les bouchons en Ile-de-France ne cessent de battre des records. Ainsi, lundi dernier, la barre des 628 kilomètres de ralentissements a été franchie peu avant 9h, alors que dans la matinée, les bouchons étaient quatre fois supérieurs aux moyennes habituelles. Un score à nouveau atteint ce début de semaine. De quoi provoquer la colère chez les usagers, dont certains cèdent à la colère. Ou de quoi en pousser d’autres à rouler de façon moins attentive, quitte à blesser des piétons. Ainsi, selon les pompiers, ce sont les passants chez qui le nombre d’accidents est en forte hausse.

Lire aussi

Autre victimes collatérales de la grève des transports: les deux roues. Toujours selon la même source, ils font eux aussi partie des plus touchés par l’augmentation des accidents de la route. Et pour cause, depuis le début de la grève, les pistes cyclables de la capitale sont deux saturées, puisque deux fois plus utilisées qu’en temps normal. Mercredi dernier, le nombre de vélos circulant à Paris avait plus que doublé, selon la Ville. 

Problème : il s’agit souvent de débutants. Et pour preuve, les vélos en libre accès Vélib’ rencontrent un franc succès depuis le début de la grève. Chaque jour, ce sont plus de 70% de courses supplémentaires réalisées par rapport à une journée moyenne de novembre. Des néo-cyclistes qui n’ont donc pas encore forcément les codes et se mettent en danger.

Tout comme les usagers de trottinettes en livre-service. Aux urgences de l'hôpital Pompidou, ce sont des patients circulant sans casque et sans protection qui arrivent chaque jour. Interrogé par BFMTV, le personnel estime que le nombre de patients "victimes d'un traumatise" tel qu'une foulure ou une entorse, a doublé depuis le 5 décembre.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : un responsable européen suggère d'abandonner le vaccin AstraZeneca

Aveugle depuis 10 ans, un homme recouvre la vue grâce à une première mondiale

États-Unis : "avalé" par une baleine, un pêcheur en ressort indemne

Covid-19 : les contaminations repartent à la hausse au Royaume-Uni, la faute au vaccin AstraZeneca ?

EN DIRECT - Malaise cardiaque d'Eriksen : "Pour l'instant, nous n'avons pas d'explication", indique le médecin danois

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.