Homophobie : le kiosquier qui refusait de vendre L'Equipe a été suspendu

Homophobie : le kiosquier qui refusait de vendre L'Equipe a été suspendu
Population

HOMOPHOBIE - Un kiosquier parisien a refusé de vendre l'édition de samedi du magazine sportif sous prétexte qu'un couple gay s'embrassait en couverture. Depuis, il a été suspendu et fait l'objet d'une enquête administrative.

Après une série d'insultes homophobes sur Twitter, le journal L'Équipe s'est confronté à un refus de vente de son magazine, samedi 4 mai à Paris. Un kiosquier n'a pas voulu déballer le magazine du week-end sous prétexte que deux hommes s'embrassent en Une. C'est Grégory Tilhac, délégué général du festival de films LGBTQI+ Chéries-Chéris, qui a relaté les faits sur son compte Facebook. Il raconte acheter son "journal favori" depuis plus de vingt ans. Mais ce samedi, impossible pour lui de le trouver chez son vendeur de journaux place de la République. 

"Vous êtes homophobe ?" "Oui"

Sur la couverture, deux joueurs de water-polo échangent un baiser. Tiré du film "Les Crevettes pailletées", cette photo illustre un dossier consacré au sport et l'homophobie. "Vu qu'on est samedi, je demande le magazine au kiosquier. Celui-ci me répond qu'il n'y en a pas aujourd'hui. (...) Naïvement je lance: "Ils sont tous déjà partis ?". Il m'explique alors que le carton est là, mais qu'il ne les a pas déballés ce matin. Interloqué, je lui réponds : "Ah bon ?!..." et puis, en pouvant à peine y croire, je lui demande : "Vous êtes homophobe ?". Il me répond "oui". 

Son histoire fait le tour des réseaux sociaux. Interpellée par Guillaume Mélanie, co-président de l’association Urgence homophobie, la maire de Paris Anne Hidalgo a qualifié ce refus d’"inacceptable". "Tout sera mis en oeuvre pour faire reculer les actes et propos homophobes". Entre temps, le kiosquier semble avoir retropédalé et affiché, samedi, les magazines. 

Une enquête administrative ouverte

Quant à son employeur, la société MédiaKiosk, elle a choisi de le suspendre et ne souhaite pas s'exprimer pour l'instant. Son commerce restera fermé ce lundi et le kiosquier va être entendu mardi, selon une information LCI. Une enquête administrative a été ouverte, rapporte Olivia Polski, adjointe à la mairie de Paris en charge du commerce. 

Lire aussi

Face à cette polémique, le rédacteur en chef adjoint du magazine L'Equipe, répond que son équipe est lui sont encore plus "fiers de [leur] Une". 

Cette Une de L'Equipe est une photo tirée du film "Les Crevettes pailletées", qui sort mercredi en salle. "Ce baiser nous permet d’essayer de dire, à la faveur d’une belle photo, que ce geste d’amour ne devrait pas choquer et que l’homophobie est une infraction pénale dans la rue comme sur les terrains de sport", explique dans un édito la rédaction du magazine sportif qui titre : "Embrassez qui vous voudrez!".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent